Actualites

Manifestation contre l'antisémitisme

Face à la montée de l’antisemitisme en France, j’ai tenu à être présent, mardi 19 février 2019, au rassemblement Place de la République à Paris aux côtés de ma famille politique, avec Jean Sol et avec tous ceux qui sont déterminés à ne jamais céder à la haine et à la violence. Maintenant il faut des actes forts.

 

Voeux de la Fédération des Républicains - Pyrénées-Orientales - Le Soler le 1er février 2019

Cette année, la Fédération des Pyrénées-Orientales a présenté aux militants conviés ses vœux au Soler.

Armelle Revel-Fourcade, en sa qualité de Maire du Soler, a accueilli les participants.

Se sont succédés à la tribune Lauriane Josende, Secrétaire Départementale, Christine Moulenat, Présidente et les 3 délégués de circonscription, Jean- Charles Moriconi pour la 1ère circonscription, Stéphane Loda pour la 2ème, Paul Miffre pour la 3ème. Etait excusée, Jacqueline Irles, Délégué de la 4ème circonscription qui n’a pu être présente.

Jean Sol a voulu dans son intervention apporter tout son soutien et se faire le porte-parole de tous les militants, aux forces de l’ordre et de sécurité tant malmenées depuis le début des manifestations des gilets jaunes. Nous ne pouvons accepter cette violence et nous la condamnons.

Jean-Marc Pujol a pris la parole pour remercier les militants de leur soutien et leur dire combien il comptait sur eux pour la Ville de Perpignan. Il a ensuite été particulièrement clair sur son opposition au retour des djihadistes et du danger qu’ils représenteraient pour la France.

J’ai clôturé la prise de parole des différents élus pour faire un petit compte-rendu de la commission nationale d’investiture qui a eu lieu le 29 janvier au siège des Républicains à Paris.

Laurent Wauquiez a proposé,  un « trio » composé de François Xavier Bellamy 33 ans, Agnès Evren Vice-Présidente du Conseil Régional d’Ile de France et Arnaud Danjean, Député européen sortant.

Par ce trio, il  a démontré sa volonté de rassemblement de toutes les sensibilités puisque Agnès Evren est proche de Valérie Pécresse et Arnaud Danjean, proche d’Alain Juppé.

La commission d’investiture a voté à la quasi unanimité pour ces 3 têtes de liste et a voté également le principe de 50 % de renouvellement des candidats.

J’ai demandé aux militants de s’investir dans cette campagne, car nous devons être forts pour pouvoir participer à la refondation de l’Europe.
Après avoir précisé aux militants que j’avais été désigné avec 3 de mes collègues sénateurs pour participer au grand débat au titre des Républicains, nous avons ensuite partagé la galette dans une très bonne ambiance.


 

Contribution Les Républicains au Grand Débat

Sur la base des séances de travail effectuées au sein du parti national auxquelles j'ai participé en apportant mes contributions, il m'est agréable de vous communiquer ci-après, la contribution des Républicains proposée à Laurent Wauquiez dans le cadre du Grand Débat :

/images/stories/fic/Contribution%20LR%20au%20Grand%20Debat.docx

Cérémonie des voeux au Soler

Vendredi 25  janvier dernier, j'ai assisté à la cérémonie des voeux au Soler.

En préambule du discours d'Armelle REVEL-FOURCADE, maire, et en ma qualité de Sénateur, j'ai souhaité adressé quelques mots à l'ensemble des élus venus nombreux mais également à la population du Soler.

Voici l'intégralité de mon intervention :

"Monsieur le Préfet,
Mesdames, Messieurs les Parlementaires,
Mesdames, Messieurs les Conseillers Régionaux et Départementaux,
Monsieur le Maire de Perpignan, Président de la Communauté Urbaine,
Mesdames, Messieurs les Maires,
Chère Armelle,
Mesdames, Messieurs les Elus,
Chers Amis,

Je suis particulièrement heureux ce soir de vous présenter mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous et vos proches.

Je n’ai malheureusement pas pu le faire de vive voix l’année dernière car des raisons de santé m’ont privé de la joie de partager ce moment avec vous. Aujourd’hui totalement remis, je mesure le privilège que j’ai de me trouver à vos côtés et en particulier aux côtés de votre nouveau Maire et de son équipe.

Vous le savez, Le Soler est et sera toujours la ville qui m’a accueilli il y a près de 25 ans et pour laquelle j’ai un attachement aussi grand que celui de ma Cerdagne natale. Ceux qui me connaissent savent ce que cela signifie.

En septembre 2017, réélu Sénateur j’ai été contraint par la loi sur le non cumul des mandats de renoncer à mon rôle de Maire. Croyez bien que cette décision a été très difficile. Pour autant, je savais qu’Armelle serait à la hauteur de la tâche.

Je peux vous dire combien elle a eu à cœur de continuer à placer l’humain au centre de toutes ses décisions et de toutes ses actions.  Depuis un peu plus d’un an maintenant, elle a mené à bien l’ensemble des projets que nous avions initiés et conduit les nouveaux avec constance et persévérance.

Avec Véronique Olier, nous faisons équipe à la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée et je salue son Président Jean Marc Pujol, ici présent. Je le remercie pour l’ensemble des investissements réalisés sur la commune du Soler. Ce ne sont pas moins de 9,5 millions qui ont été consacrés aux solériens depuis 2014.

Nous avons su également mobiliser tous les partenaires financiers, L’Etat, le Conseil Régional, l’Etablissement Foncier Public Régional et le Conseil Départemental pour faire valoir les actions structurantes de notre ville. Je tiens à remercier publiquement l’ensemble de ces partenaires qui, au-delà des orientations partisanes savent œuvrer pour le bien d’un territoire

Le dernier en date concerne le Pole Numérique et vous savez combien avec toute l’équipe du Soler, nous sommes attachés à la réalisation de ce campus universitaire en cœur de ville.

400 personnes ont assisté à la pose de la première pierre le 5 octobre 2018 en présence de nombreuses personnalités.
Madame Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie a fait voter à son assemblée une subvention d’un million et demi d’euros, Jean Marc Pujol, a proposé à la communauté urbaine d’abonder ce dossier à hauteur de la même somme, 1,5 millions d’euros.
L’Etat, et je remercie Monsieur le Préfet Philippe Chopin et le Secrétaire Général Ludovic Pacaud de nous accompagner sur ce dossier en finançant le Pôle Numérique à hauteur de 500 000 €, ainsi que la Présidente du Conseil Départemental, que je remercie également, Madame Hermeline Malherbe qui nous a octroyé une aide de 150 000 €.
Nous sommes encore en attente de financement supplémentaires qui porteront à plus de 64 % de subvention pour cet équipement qui fera du Pôle Numérique un véritable campus numérique accueillant l’IDEM, le Pole Action Média, le CFA Régional transfrontalier des Industries Créatives Numériques.
Au-delà de cette réussite pour nos jeunes et du retentissement pour notre ville du Soler, je me réjouis d’avoir pu associer à la construction nouvelle qui verra le jour   la réhabilitation des anciens établissements Chassagnac, là où la salade était triée, il y a de nombreuses années, il y a maintenant des studios d’enregistrement !

J’ai aussi à cœur de suivre avec Véronique Olier, l’évolution d’un dossier qui nous est très cher c’est la réalisation des Berges de la Têt, véritable voie verte en bordure du fleuve, de Saint-Féliu d’Avall jusqu’à Canet-en-Roussillon.
Après la réalisation de la partie urbaine sur Perpignan, le marché de travaux pour Perpignan Le Soler est en cours de passation. Les travaux devraient donc débuter, avant l’été, en même temps que la liaison entre les deux lacs du Soler et de Saint Féliu d’Avall. Vous le voyez, le dossier avance nous pourrons, bientôt,  à pied ou en vélo, rejoindre Canet le long de la Têt.

Armelle dans son intervention développera les différentes réalisations qui ont vu le jour sur notre commune, toujours au bénéfice du bien vivre au Soler.
Quels que soient nos choix politiques, nous le savons tous, il nous faudra restaurer la confiance et retrouver l’espérance chez nos compatriotes, c’est notre responsabilité !
Depuis 18 mois, le Président de la République a ignoré les élus, parlementaires, conseillers régionaux et départementaux, maires. Il redécouvre aujourd’hui l’intérêt de toutes ces fonctions et nous sommes allés l’écouter à Souillac pour lui rappeler les souffrances de nos concitoyens.
J’espère que ce grand débat débouchera sur des mesures concrètes qui répondront aux attentes des populations.
Le Sénat est le représentant des collectivités, il est composé d’élus d’expérience qui connaissent parfaitement les sujets et sont en prise directe avec les élus.
C'est à l'initiative du Sénat qu'ont été votées des mesures en faveur du pouvoir d’achat des Français pour les familles, les retraités, les ménages accédant à la propriété mais aussi pour les Français dont la voiture est indispensable.
Le Sénat s’est engagé à limiter le poids de la réglementation applicable aux collectivités territoriales et à simplifier certaines normes réglementaires relatives à l'urbanisme et à la construction.
Oui, ces travaux sont nombreux et riches en sources d’inspiration.

Car rendre l’espoir, c’est redonner de la vitalité à nos territoires, ceux de la France rurale ou périphérique, qui se sentent parfois oubliés.

Comme tous mes collègues, c’est l’esprit de responsabilité, qui nous anime car nous avons tous, l’amour de notre pays, la fierté de ce que nous sommes, l’attachement sans faille aux valeurs que nous portons et à notre République.
En ces temps de débats, j’entends ceux qui proposent une autre République, ceux qui veulent changer les règles. Je leur dis : attention à ne toucher à nos institutions qu’avec prudence ! Notre Constitution fonctionne et donne les moyens efficaces pour gouverner notre pays. Et comme le disait le Cardinal Marty : « L’art de gouverner ne consiste pas à rendre souhaitable ce qui est possible. Il consiste à rendre possible tout ce qui est souhaitable ».

J’arrive maintenant au terme de mes propos et avant de laisser la parole à Madame la Maire, je vous souhaite à tous le meilleur pour cette année qui démarre,

Très bonne année à vous tous."

 

Soutien Parlementaire

J'ai souhaité, ce jour, apporter, à l'appel des 33 000 boulangers de France, mon soutien parlementaire à la candidature des savoir-faire artisanaux et de la culture de la baguette de pain à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO.

Emblématique de la France, la baguette de pain témoigne d'une pratique sociale quotidienne rythmant la vie des Français.

9 Français sur 10 soutiennent cette candidature !

Plus d'articles...