Actualites

CONGRES DE VERSAILLES

Face aux parlementaires réunis en Congrès au château de Versailles et durant 1h30, le président de la République, Emmanuel Macron, a tenu son discours annuel de politique générale, ce lundi 9 juillet 2018.

Avant de pénétrer dans l’hémicycle à Versailles, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec mes collègues élus de la montagne, Marie-Christine CHAVIN, Sénatrice du Jura, et Jackie PIERRE, Sénateur des Vosges. L’occasion pour moi d’échanger avec eux sur la problématique de la montagne.

Nous avons ensuite écouté le Président de la République qui s’était engagé lors de sa première intervention devant le Congrès, le 3 juillet 2017 à revenir tous les ans devant les parlementaires pour rendre compte de son action.
Ce long discours a appelé une première réflexion, les Français ne veulent plus de mots, mais des actes.

Le Président a notamment annoncé vouloir amender la réforme constitutionnelle, qui doit être présentée le 10 juillet par le premier ministre, pour lui permettre d'écouter les débats parlementaires suivant son allocution devant le Congrès, et d'y répondre à l'avenir.

Après avoir tracé un bilan de la première année de son quinquennat, le chef de l'état a déroulé ses ambitions fiscales (baisse des dépenses publiques, aides à l'investissement) et annoncé de nouveau une série de réformes (des retraites, de la formation professionnelle), un encadrement de l'islam en France dès l'automne et un plan pauvreté avant la fin 2019. Il a par ailleurs appelé à une "solidarité" européenne sur la question migratoire.

Il compte par ailleurs soutenir la proposition européenne de taxation des multinationales du numérique et a réaffirmé son souhait de mettre en place un service national obligatoire pour les jeunes.

 

Repas Républicain à Rivesaltes

Samedi 7 juillet dernier, un repas républicain était organisé en présence de Gilles PLATRET, maire de Châlon sur Saône et porte-parole des Républicains, au Domaine de Rombeau à Rivesaltes, en présence de nombreuses personnalités et adhérents.

Cette manifestation, à l'initiative des responsables de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales, s'est déroulée en toute convivialité.

Inauguration du Passeig Es Têt - rue Torcatis à Perpignan

Ce vendredi 6 juillet, a eu lieu l’inauguration du passeig Es Têt, rue Torcatis à Perpignan à laquelle j’ai eu le plaisir de participer, en présence de nombreuses personnalités et partenaires catalans.

En effet, cette matinée a été dédiée à l’inauguration de la 1ère pièce emblématique du projet Es Têt dans la partie la plus urbaine du fleuve mais également à l’officialisation du partenariat transfrontalier avec les municipalités de Girona et Lleida, le Consorci del Ter, les offices de tourisme de Lleida et Perpignan Méditerranée Métropole à travers le projet TTFS (Tourisme Transfrontalier Fluvestre et Soutenable sur les fleuves Têt, Ter, Fluvia et Segre).

Pour mémoire, cet acte fédérateur et majeur dans le programme déterminé par les 36 maires de Perpignan Méditerranée Métropole, est l’aboutissement d’une longue histoire avec notre patrimoine commun.
Tout a commencé en 2014 par le projet de territoire TERRA NOSTRA, que je me réjouis d’avoir initié, et une ambition stratégique partagée pour valoriser notre fleuve, la Têt.

Inspiré par mes différents voyages et déplacements, j’ai pris conscience de la valeur des fleuves et de la capacité des autres territoires à les mettre en lumière et à les rendre à l’usage des citoyens.

Aujourd’hui, l’inauguration du Passeig Es Têt le démontre, ce balcon avec vue sur le Canigou, est une pièce emblématique de la Têt et la renaissance du fleuve !

Les travaux prévus fin 2018 à Perpignan au pied du Passeig Es Têt sont l’occasion, comme prévu dans le planning opérationnel du projet Es Têt, de dérouler la piste cyclable à partir de la section emblématique. En avant, Endavant vers Saint-Estève en amont et Bompas en aval.

Cette inauguration s’inscrit dans un programme de festivités durant le week-end autour des activités sports et loisirs de pleine nature sur le Passeig et sur chaque lac. A Saint-Féliu d’Avall, au lac des Bouzigues, au Soler, au lac du Moulin et à Saint-Estève au lac de l’Etang.

En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez accéder au prononcé de mon discours.

/images/stories/fic/discours%20FC%206%20juillet%20inauguration%20(2).docx

LE POINT SUR LA REFORME CONSTITUTIONNELLE

A quatre jours du Congrès à Versailles, Emmanuel Macron reçoit, ce jeudi, les présidents de l'Assemblée nationale François de Rugy (LREM) et du Sénat Gérard Larcher (LR), pour une rencontre au cours de laquelle l'épineuse réforme des institutions devrait une nouvelle fois être abordée. "Il s'agit d'une rencontre protocolaire", indique-t-on à l'Elysée.

Lors de son premier discours devant le Congrès l'an dernier, Emmanuel Macron s'était donné un an pour réformer les institutions françaises (réduction de 30% du nombre de parlementaires, introduction d'une dose de 15% de proportionnelle aux législatives et accélération du travail parlementaire). Le "parachèvement" de la réforme a depuis été reporté à 2019, avec un début d'examen du volet constitutionnel à l'Assemblée nationale le 10 juillet puis au Sénat à la rentrée, en même temps que l'examen du volet institutionnel.

"Je crois qu'il est plus raisonnable de dire que nous pourrions aboutir ou ne pas aboutir au printemps prochain", a prévenu Gérard Larcher mercredi sur France Inter, insistant sur son souci de respecter "quelques fondamentaux". "En l'état, tel qu'il est proposé par le gouvernement, le texte n'est pas acceptable parce qu'il abaisse les droits du Parlement (avec) par exemple la restriction du droit d'amendement, c'est un sujet majeur", a-t-il ajouté, précisant qu'il évoquerait le sujet de la proportionnelle et du nombre de parlementaires avec le chef de l'Etat ce jeudi.

Inauguration de l'Office du Tourisme de Perpignan

Jeudi 21 juin, a eu lieu, Place de la Loge à Perpignan, l'inauguration du bureau d'information tourisme Perpignan - Office de tourisme communautaire Perpignan Méditerranée Tourisme, à laquelle j'ai eu le plaisir d'assister en ma qualité de sénatrice remplaçante, en présence de Monsieur le Préfet et de nombreux élus.

Plus d'articles...