L'action de François Calvet

Appel pour "Le Respect des libertés et des droits fondamentaux en Catalogne"

A l’initiative de Sénateurs des différents groupes politiques du Sénat (François CALVET, Michel CANEVET, Ronan DANTEC, André GATTOLIN, Pierre OUZOULIAS, Simon SUTOUR) 41 sénateurs ont signé  l’appel suivant « POUR LE RESPECT DES LIBERTES ET DES DROITS FONDAMENTAUX EN CATALOGNE » :

« Notre pays est voisin de l ‘Espagne et de sa grande Région, La Catalogne, avec qui nous partageons une longue histoire.
En tant qu’européens et en tant que français, nous nous sentons concernés par les événements graves qui se sont déroulés en Catalogne. Au moment où se déroule le procès devant le Tribunal supérieur espagnol d’anciens membres du Gouvernement régional catalan, de l’ancienne Présidente du Parlement catalan et de responsables associatifs catalans, nous, membres du Sénat de la République :
- demandons le respect des libertés et des droits fondamentaux en Catalogne, sans bien sûr s’immiscer dans les problèmes politiques d’un pays voisin et sans prendre parti sur le sujet de l’indépendance de la Catalogne.
- dénonçons les répressions dont sont victimes des élus légitimes, représentants politiques de la Generalitat de Catalogne emprisonnés ou forcés à l’exil pour leurs opinions dans l’exercice des mandats que leur ont confiés les électeurs,
- constatons que cette situation est une véritable atteinte aux droits et aux libertés démocratiques,
- regrettons que la gravité de cette situation soit sous-estimée dans notre pays,
- demandons que la France et les pays de l’Union européenne interviennent pour rétablir les conditions du dialogue afin de trouver des solutions politiques à un problème politique ».

Michel AMIEL, Sénateur des Bouches du Rhône
Cathy APOURCEAU-POLY, Sénatrice du Pas de Calais
Eliane ASSASSI, Sénatrice de Seine Saint Denis
Esther BENBASSA, Sénatrice de Paris
Maryvonne BLONDIN, Sénatrice du Finistère
Éric BOCQUET, Sénateur du Nord
Martial BOURQUIN, Sénateur du Doubs
Michel BOUTANT, Sénateur de la Charente
Céline BRULIN, Sénatrice de  Seine-Maritime
François CALVET, Sénateur des Pyrénées-Orientales
Michel CANEVET, Sénateur du Finistère
Laurence COHEN, Sénatrice du Val de Marne
Pierre-Yves COLLOMBAT, Sénateur du Var
Cécile CUKIERMAN, Sénatrice de la Loire
René DANESI, Sénateur du Haut-Rhin
Ronan DANTEC, Sénateur de Loire-Atlantique
Marc DAUNIS, Sénateur des Alpes-Maritimes
André GATTOLIN, Sénateur des hauts de Seine
Fabien GAY, Sénateur de Seine Saint Denis
Guillaume GONTARD, Sénateur de l’Isère
Michelle GREAUME, Sénatrice du Nord
Claude HAUT, Sénateur du Vaucluse
Jean-Michel HOULLEGATTE, Sénateur de la Manche
Sophie JOISSAINS, Sénatrice des Bouches du Rhône
Gisèle JOURDA, Sénatrice de l’Aude,
Antoine KARAM, Sénateur de  Guyane
Joël LABBE, Sénateur du Morbihan
Pierre LAURENT, Sénateur de Paris
Marie-Noëlle LIENEMANN, Sénatrice de Paris
Didier MARIE, Sénateur de Seine-Maritime
Marie MERCIER, Sénatrice de Saône et Loire
Michelle MEUNIER, Sénatrice de Loire-Atlantique
Pierre OUZOULIAS, Sénateur des Hauts de Seine
Angèle PREVILLE, Sénatrice du Lot
Christine PRUNAUD, Sénatrice des Côtes d’Armor
André REICHHARDT, Sénateur du Bas-Rhin
Pascal SAVOLDELLI, Sénateur du Val de Marne
Simon SUTOUR, Sénateur du Gard
Sophie TAILLE-POLIAN, Sénatrice du Val de Marne
Rachid TEMAL, Sénateur du Val d’Oise
Jean-Claude TISSOT, Sénateur de la Loire.

Réponse de la ministre chargée des Transports concernant la RN 116

Par ma correspondance en date du 4 décembre dernier, j'appelais alors l'attention de Madame la ministre chargée des Transports, Madame Elisabeth BORNE, sur les aménagements prévus sur la RN 116.

Aussi, j'ai le plaisir de vous communiquer, sous le lien suivant, la réponse apportée par ses soins.

/images/stories/fic/COURRIER%20RN%20116%20(1).pdf

Eolien Flottant : Rencontre au Ministère de l'Ecologie

Les sénateurs de l’Aude, Henri Cabanel, Rolland Courteau, de l’Hérault, Jean Pierre Grand et des Pyrénées Orientales, Jean Sol et moi-même , à l’initiative de Rolland Courteau, ont rencontré Madame KLEIN, Directrice de cabinet de François de Rugy, pour évoquer avec elle l’éolien en mer.

En effet, un projet important d’éolien flottant est en cours, notamment à Port la Nouvelle de manière à atteindre l’objectif de première région à énergie positive d’Europe, et de développer une filière économique pouvant générer de nombreux emplois.

Réaction des sénateurs François Calvet et Jean Sol suite à la décision de la Compagnie Hop France de réduire sa voilure en 2019

Nous vous communiquons ci-dessous le courrier que nous adressons Jean SOL et moi-même, ce jour, à Monsieur le Premier Ministre et à Madame la Présidente de la Région Occitanie, concernant la décision de la Compagnie Hop France de réduire sa voilure en 2019.

Encore une fois notre département, notre économie seront pénalisés !

"Monsieur le Premier Ministre,

Utilisateurs réguliers de la liaison aérienne Perpignan Paris, nous apprenons avec stupéfaction, pour ne pas dire indignation, la décision de la Compagnie Hop France de réduire sa voilure en 2019.

Alors que la fréquentation de l’aéroport de Perpignan a bondi de 12 % en 2018, passant de 410 000 passagers en 2017 à 460 000 passagers en 2018, chiffres se rapprochant des records que l’aéroport avait connus 2003 avec 470 000 voyageurs en transit.

Selon les chiffres de la programmation des vols en 2019, les airbus A 319 et A 320 disparaissent des radars et seront remplacés par des appareils de 100 sièges maximum voire 70 en moyenne !

Les vols vers Charles de Gaulle permettant de faciliter de nombreuses liaisons à travers le monde depuis Perpignan sont eux aussi sacrifiés. Il y aura donc une fréquence en moins en 2019 (4 au lieu de 5) avec un avion de 76 sièges au lieu de 100. Les rotations vers Lille seront-elles aussi touchées par cette stratégie à la baisse !

Notre département des Pyrénées Orientales sera à nouveau pénalisé par ces décisions, en nous permettant de rappeler que nous ne bénéficions pas non plus d’une ligne TGV qui relie Perpignan à Paris.

Nous nous faisons le porte-parole des nombreux utilisateurs de ces différentes lignes en vous demandant de bien vouloir examiner cette situation portant préjudice à l’économie de notre département.

Au moment où le Président de la République s’est engagé à lutter contre la fracture territoriale, cette décision vient encore accentuer les difficultés de nos chefs d’entreprise et de nos habitants à  rejoindre la capitale, difficultés déjà existantes telles que celles que nous connaissons aujourd’hui avec l’annulation, pour raisons techniques, de notre seul et unique vol de 7 h 00 ce matin.

En vous en remerciant à l’avance, veuillez croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’assurance de nos sentiments respectueux."

François CALVET et  Jean Sol

Sénateurs des Pyrénées-Orientales 

********************************************************

"Madame la Présidente,

Utilisateurs réguliers de la liaison aérienne Perpignan Paris, nous apprenons avec stupéfaction, pour ne pas dire indignation, la décision de la Compagnie Hop France de réduire sa voilure en 2019.

Alors que la fréquentation de l’aéroport de Perpignan a bondi de 12 % en 2018, passant de 410 000 passagers en 2017 à 460 000 passagers en 2018, chiffres se rapprochant des records que l’aéroport avait connus 2003 avec 470 000 voyageurs en transit.

Selon les chiffres de la programmation des vols en 2019, les airbus A 319 et A 320 disparaissent des radars et seront remplacés par des appareils de 100 sièges maximum voire 70 en moyenne !

Les vols vers Charles de Gaulle permettant de faciliter de nombreuses liaisons à travers le monde depuis Perpignan sont eux aussi sacrifiés. Il y aura donc une fréquence en moins en 2019 (4 au lieu de 5) avec un avion de 76 sièges au lieu de 100. Les rotations vers Lille seront-elles aussi touchées par cette stratégie à la baisse !

Notre département des Pyrénées Orientales sera à nouveau pénalisé par ces décisions, en nous permettant de rappeler que nous ne bénéficions pas non plus d’une ligne TGV qui relie Perpignan à Paris.

Nous nous faisons le porte-parole des nombreux utilisateurs de ces différentes lignes car cette décision, préjudiciable à l’économie de notre département, vient encore accentuer les difficultés de nos chefs d’entreprise et de nos habitants à  rejoindre la capitale, difficultés déjà existantes telles que celles que nous connaissons aujourd’hui avec l’annulation, pour raisons techniques, de notre seul et unique vol de 7 h 00 ce matin.

En vous en remerciant à l’avance de toute l’attention que vous ne manquerez pas d’apporter à notre requête, veuillez croire, Madame la Présidente, en l’assurance de nos sentiments respectueux."

François CALVET  et  Jean Sol

Sénateurs des Pyrénées-Orientales  

Chapelle Saint-Jean le Vieux à Perpignan

Depuis de nombreuses années, j’ai très à cœur de suivre personnellement les travaux de restauration de notre joyau perpignanais, la cathédrale Saint-Jean-Bapstiste.

Le projet d’aménagement d’un trésor dans l’église Saint-Jean-le Vieux étant conditionné par le transfert de propriété de la Chapelle du Vieux Saint-Jean d’ENEDIS à l’Etat, j’ai souhaité, tout récemment, interroger ENEDIS sur le transfert de propriété de la Chapelle St Jean le Vieux au centre historique de Perpignan.

Ainsi, par retour de courrier en date du 19 novembre, ENEDIS m’a fait part que les derniers documents nécessaires à l’élaboration d’un acte de vente ont été établis il y a 15 jours. Le notaire mandaté par ENEDIS est en contact avec celui choisi par le Service des Domaines afin que l’acte de vente soit rédigé.

Je me réjouis donc que cette vente puisse se conclure très prochainement afin de permettre d’activer les travaux de restauration de cette église millénaire et permettre sa valorisation.

Plus d'articles...