Question écrite sur la situation de l'enseignement agricole public

M. François CALVET attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de la l’alimentation sur la situation préoccupante des établissements agricoles publics et au-delà, de l’enseignement agricole public en général.
En effet, la gestion contrainte des moyens pour la rentrée 2018 (gels ou fermetures de filières, transformations de classes en sections, seuils à 16 ou 24 imposés, refus d’élèves malgré un taux de pression dans de nombreuses formations), les annonces de restrictions budgétaires pour 2019, la perte de lisibilité et d’attractivité des filières générale et technologique en lien avec la réforme du bac, mais également l’incertitude sur l’avenir des petits lycées professionnels en milieu rural et les menaces sur les CFAA publics contenues dans la loi sur l’apprentissage constituent des sources majeures d’inquiétudes pour les agents des établissements publics.
Aussi, il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer les mesures qu’il entend mettre en œuvre afin d’améliorer la situation de l’enseignement agricole public.