Ma réaction à la sentence tombée ce matin condamnant lourdement les indépendandistes

J’exprime ce jour un sentiment d’effroi. C’est terrible, j’ai la chair de poule à la pensée que la justice ait pu condamner des gens pour des idées sans que l’Europe n’intervienne. Moi qui suis un fervent défenseur de cette Europe, je suis déçu.

Comment imaginer que Carme Forcadell a été condamnée à onze ans et demi de prison pour avoir simplement organisé un débat au Parlement ou Jordi Cuixart à neuf ans pour être monté sur une voiture de police ?

Toute cette histoire ne ressemble à rien. Nous ne devons pas abandonner les prisonniers politiques catalans, il nous faut continuer à les défendre et prendre des initiatives.

Au sein du groupe des 41 sénateurs, nous avons d’ailleurs prévu de mener des actions. A commencer par aller voir les dirigeants en détention ».