Actualites

Présentation du SRADDET Perpignan Méditerranée Métropole à Madame Delga

Jeudi 18 avril, avec Jean Marc Pujol et plusieurs élus de Perpignan Méditerranée Métropole, nous avons été reçus par Madame DELGA, Présidente de la Région Occitanie pour lui présenter les enjeux et les opportunités spécifiques de Perpignan Méditerranée Métropole dans le cadre du Schéma Régional d’Aménagement de Développement Durable et d’Egalité des Territoires.

Nous lui avons remis un  document, intitulé « Perpignan Méditerranée Métropole : l’Eurométropole d’équilibre de la Région Occitanie/Pyrénées Méditerranée ». Ce document est issu des nombreuses réunions et discussions entre les élus, permettra à PMM de jouer un rôle actif dans la stratégie territoriale régionale élaborée par la Région jusqu’à l’horizon 2040.

Par les objectifs que nous avons listés, nous voulons affirmer notre position de 3ème pôle régional d’équilibre et affirmer notre identité particulière en s’appuyant sur notre capital territorial, culturel et universitaire.

Cette rencontre avec Madame Delga a été particulièrement intéressante et encourageante pour l’avenir de notre territoire.

Visite des vigne des Japonais

Je m’étais beaucoup investi, l’année dernière, dans la situation d’un  jeune couple de viticulteurs japonais sous le coup d’une obligation de quitter le territoire.

Cet arrêté d’expulsion avait été annulé par les services de la préfecture au regard des explications qu’ils avaient données concernant leur exploitation.

Hiro et Rié Shoji, sont arrivés en France 2011 et après avoir passé 3 années en Bourgogne, et dans le Bordelais, pour se former au métier de vigneron,  se sont installés à Banyuls sur mer où ils ont acheté 3,5 hectares de vignes pour produire du vin nature.

J’ai eu plaisir samedi 13 avril à leur rendre visite en me rendant sur le lieu de leur vigne « Les Pedres Blanques » et je me réjouis de savoir que toute leur production est vendue, 80 % de leur vin est vendu à l’exportation (Etats Unis, Chine, Japon….), c’est dire la qualité de leur vin.

J’ajoute que Rié a fait un stage pour apprendre à construire des murettes en pierres sèches comme elles étaient construites il y a des dizaines d’années.

J’ai tenu à les féliciter personnellement.

 

 

Ma Newsletter d'Avril 2019

En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez consulter ma newsletter d'avril 2019.

Je vous en souhaite bonne lecture.

/images/stories/fic/NEWSLETTER%20AVRIL%202019.docx

Situation du Nid Cerdan

Depuis plusieurs semaines, avec mon Collègue Jean Sol, nous suivons la situation du Nid Cerdan.

Jean Sol a pu obtenir un rendez vous avec Monsieur Nicolas REVEL Président Directeur Général de la CNAM. Nous l’avons reçu ce matin au Sénat,  accompagné de Madame Moutel-Seiller, directrice nationale de l’Ugecam.

Nous avons pu obtenir la suspension de la décision auprès de madame la Ministre Cluzel qui a chargé le directeur de l’ARS monsieur Ricordeau de procéder à un nouvel examen approfondi de la situation.

Merci à Jean CASTEX, Maire de Prades et Conseiller Départemental du Canton, d'avoir oeuvré auprès de Madame la Ministre pour surseoir au scénario de délocalisation.


 

Visite de l'Hôpital de Cerdagne par Laurent Wauquiez

J’avais à cœur depuis plusieurs années de faire venir une personnalité visiter les installations du premier hôpital transfrontalier de l’Europe.

Je me réjouis qu’en ces temps de campagne européenne, Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne Rhone Alpes, Président des Républicains, et ancien ministre des Affaires Européennes ait accepté mon invitation.

Je me suis permis dans un premier de lui faire un petit historique. Il s’agissait à l’époque (ily a maintenant plus de 20 ans) d’améliorer l’accessibilité aux services de soins sur un territoire enclavé (permanence des services, garantie de qualité et de sécurité) mais également de jouer le rôle de laboratoire pour des coopérations transfrontalières sur toute l’Europe.

Avec une capacité de 64 lits et une dotation globale annuelle de financement de 20 millions d’euros (60% pour la Catalogne, 40% pour la France), l’hôpital de Cerdagne prend en charge les patients français et espagnols ce qui représente une population de 33 000 habitants (multipliée par quatre lors des saisons touristiques) sur l’ensemble du territoire transfrontalier : Haute Cerdagne et Capcir pour la France ; Basse Cerdagne pour la Catalogne. Il propose une offre de soins de proximité avec des prestations de service de prise en charge hospitalière (médecine, chirurgie obstétrique), et de prise en charge ambulatoire.

Doté d’un service de radiologie de qualité, équipé d’une imagerie par résonance magnétique et d’un scanner, il assure la totalité des urgences du territoire transfrontalier avec la coordination des deux services mobiles d'urgence et de réanimation, français et catalans, installés en son sein.

La première étape décisive est la signature le 17 octobre 2005 d’une première déclaration conjointe d’intention sur « la coopération dans le domaine de l’accès aux soins de proximité pour les patients de Cerdagne et de Capcir » par le ministre de la santé français Xavier Bertrand et le ministre de la santé de la Généralitat de Catalogne. Cette déclaration s’appuyait sur le traité de Bayonne du 10 mars 1995 qui avait posé les bases d’une coopération transfrontalière entre des collectivités territoriales françaises et espagnoles, initiée et validée dans le sommet Franco-Espagnol à Barcelone.

D’autres déclarations et signatures de convention se sont succédé pour aboutir à son ouverture en 2014.

J’assume avec fierté la présidence du Conseil Consultatif créé pour en assurer la gouvernance. Mais j’ai  expliqué à Laurent Wauquiez les difficultés que nous avions rencontrées au regard des  législations différentes entre nos deux pays.

Mais, le bilan de cette expérimentation du premier hôpital transfrontalier européen, au bout de 5 ans de fonctionnement, démontre des avancées exceptionnelles réalisées sous l’égide de l’Europe pour mener une politique de santé sur les territoires transfrontaliers, permettant un accès aux soins, aux populations de ces territoires isolés des grands centres urbains de chaque côté de la frontière.

J’espère que cette structure unique en Europe, pourra enfin être inaugurée et démontrer ainsi que l’Europe est en capacité de réaliser de belles choses.

 

Plus d'articles...