Actualites

Remise de l'Ordre National du Mérite à Monsieur le Sous-Préfet de Céret

Vendredi 24 septembre 2021, je me suis rendu, en présence de Monsieur le Préfet des Pyrénées-Orientales, à la remise des insignes de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite à Monsieur le Sous-Préfet de Céret, Monsieur Jean-Marc BASSAGET.

Cette distinction, lui a été décernée par Monsieur Denis ROBIN, Secrétaire Général à la mer auprès du Premier Ministre, et à été l’occasion de faire valoir tout le mérite et le dévouement de cet homme d’action et de terrain en sa qualité de représentant de l’Etat.

9ème édition du Salon des Maires, des élus locaux et des décideurs publics des Pyrénées-Orientales

Jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2021, a eu lieu au Parc des Expositions de Perpignan, la 9ème édition du salon des Maires, des élus locaux et des décideurs publics des Pyrénées-Orientales, manifestation devenue incontournable réunissant bon nombre d’acteurs et décideurs locaux.

Ce salon, dédié aux actions et aux préoccupations des collectivités et des organismes publics est le rendez-vous des élus et des décideurs qui préparent l’avenir de nos communes et territoires.
Véritable lieu d’échanges et de rencontres avec les entreprises du département, le Salon des Maires, des élus locaux et des décideurs publics des Pyrénées-Orientales est le rendez-vous majeur pour trouver des solutions d’avenir.

J’ai donc eu grand plaisir à me rendre à ce Salon, organisé par l'Association des Maires, des Adjoints et de l'Intercommunalité des pyrénées-Orientales (AMF66), afin d'aller à la rencontre de bon nombre d’élus présents et de décideurs locaux.

ARRESTATION DE CARLES PUIGDEMONT EN SARDAIGNE

A l’annonce de l’arrestation de Carles Puigdemont en Sardaigne, François Calvet et une vingtaine d’élus des Pyrénées Orientales ont rédigé un communiqué de presse.

Après avoir condamné cette situation, ils ont exigé la libération du leader indépendantiste député européen.

Alors que le Conseil de l’Europe venait de souligner le manque de respect des droits de la défense et des libertés publiques de la part de la justice espagnole demandant l’amnistie générale de tous les mis en cause, cette arrestation est inacceptable.

La judiciarisation de la vie politique et les atteintes répétées aux droits fondamentaux qui semblent se banaliser en Espagne constituent des précédents dangereux et inacceptables pour tous les démocrates.

Après avoir passé une nuit en prison en Sardaigne, Carles Puigdemont a été libéré et autorisé à quitter le pays. Il sera fixé sur son sort le 4 octobre.

Séminaire de rentrée du Groupe LR du Sénat à Vannes

Du 16 au 18 septembre 2021, j’ai participé avec grand plaisir au séminaire de rentrée du Groupe Les Républicains du Sénat qui s’est tenu à Vannes, dans le Morbihan.

Ces journées de travaux ont été l’occasion d’assister aux interventions de personnes émérites telles que Martial FOUCAULT, Directeur du Centre de Recherches Politiques de Sciences PO, Mathieu BOCK-COTE, Sociologue universitaire, essayiste et chroniqueur, Thibault de MONTBRIAL, avocat spécialiste des questions de sécurité ou bien encore Jean-Marc DANIEL, économiste, professeur émérite à l’ESCP Business School.

Au cours de ces journées, ce fut également l’occasion, avec mes collègues sénateurs, d’évoquer la présentation du Projet de loi de Finances pour 2022 et le Projet de loi de Finances de la Sécurité Sociale pour 2022 qui interviendront en discussion au Sénat en novembre prochain.

Outre ces présentations, c'est également l'élection présidentielle qui a été au coeur des débats. Si la qualité de tous les candidats connus a été soulignée, nous avons été unanimes pour dire que l'important sera le projet porté par notre candidat.

Ces moments d’échanges et de travail de groupe sont toujours d’une très grande richesse et d’un particulier intérêt dans une ambiance détendue hors des murs du Sénat.

 

Intervention devant les maires de Perpignan Méditerranée Métropole sur les enjeux de l’hydrogène

Vendredi 3 septembre, à l’invitation de Robert VILA, maire de Saint-Estève et Président de Perpignan Méditerranée Métropole, je me suis rendu dans les locaux de l’agglomération afin d’intervenir sur les enjeux de l’hydrogène.

En effet, en ma qualité de membre de la Commission de l’Aménagement du Territoire et du Développement Durable du Sénat, j’ai été chargé, en novembre 2020, de rapporter les crédits du projet de loi de finances pour 2021 relatifs à la transition énergétique et au climat, et notamment ceux consacrés à l’hydrogène.

Je suis donc venu expliquer devant les maires de la communauté urbaine les enjeux pour la France et notre territoire de cette énergie.

La France et les pays membres de l’Union Européenne ont emboité le pas à la Commission européenne qui a décidé de lutter contre le dérèglement climatique en privilégiant le développement des sources d’énergie les moins polluantes, dites « renouvelables ». La Commission a ainsi présenté, début 2020, un plan hydrogène renouvelable, l’objectif étant de parvenir à la neutralité climatique à l'horizon 2050.

En conséquence, comme les autres pays européens, la France a adopté, en septembre 2020, un « plan hydrogène » très ambitieux pour les prochaines années. La mise en œuvre de ce plan a nécessité la création d’un cadre législatif spécifique. Il s’agit de l’ordonnance du 17 février 2021, prise en application de l’article 52 de la loi du 8 novembre 2019, relative à l’énergie et au climat. Cette loi a habilité le gouvernement à définir un cadre de soutien et de traçabilité de l’hydrogène renouvelable et bas carbone.
La France a donc présenté, en septembre 2020, un plan de relance de grande ampleur. Ce plan dédie à la filière hydrogène, 2 milliards d’euros pour les années 2021 et 2022, qui seront portés à 3,4 milliards en 2023, pour finalement atteindre 7,2 milliards en 2030.

Cette stratégie comporte trois objectifs :
- Installer suffisamment d’électrolyseurs pour apporter une contribution significative à la « décarbonation » de l’économie.
Le gouvernement prévoit de produire 6,5 GW de capacité d’hydrogène décarboné d’ici 2030. Il envisage un soutien simultané de l’offre (via un appui au développement d’usines d’électrolyse) et de la demande (via un mécanisme de complément de rémunération) pour soutenir le développement des énergies renouvelables. L’objectif est de remplacer progressivement l’hydrogène « gris », actuellement utilisé dans l’industrie.
- Développer les mobilités propres pour les véhicules lourds. La stratégie du gouvernement repose là aussi sur un soutien simultané à l’offre et à la demande, d’une part, avec des appels à projets incitant les acteurs industriels à se tourner vers la production de véhicules à hydrogène, et d’autre part, en soutenant l’intégration de mobilités à hydrogène à l’échelle des territoires.
- Construire en France une filière industrielle créatrice d’emplois et garante de notre maîtrise technologique par un soutien à la recherche, l’innovation et le développement de compétences dans la filière hydrogène.

L’hydroélectricité pourrait apparaitre comme une chance pour notre région et bien entendu, notre département, car elle offre une alternative intéressante au solaire et à l’éolien : comme le nucléaire, l’hydroélectricité présente les avantages d’être préexistant, disponible en permanence et décarboné.
Et c’est là que notre région Occitanie se trouve très bien placée et plus précisément notre département : elle est la 2ème région de France en capacité de production d’énergie hydraulique avec ses barrages pyrénéens au nombre de sept dans notre département. 

De quoi promettre un bel avenir à l’hydrogène.

Plus d'articles...