Actualites

Commission sur l’Egalité et la non-discrimination Stockholm 11 et 12 mai 2022

A l’ordre du jour de La Commission sur l’Egalité et la non-discrimination présidée par Madame Annicka Engblom à Stockholm au Parlement suédois les 11 et 12 mai 2022, j’ai assisté au débat sur le rapport intitulé « La prévention et la lutte contre l’antisémitisme en Europe »

Ce rapport a été présenté par Madame Petra Bayr, du Groupe des socialistes, démocrates et verts autrichien.

L’Assemblée est profondément préoccupée par la montée de la haine et de la violence contre les personnes de confession juive en Europe au cours des dernières années entrainant un nombre considérable de familles juives à quitter l’Europe.

L’antisémitisme est une atteinte aux droits humains et être traité dans le cadre de ces droits.

La proposition de résolution doit réaffirmer que l’antisémitisme n’a pas sa place dans en Europe et proposer des mesures concrètes pour faire à ce problème.

Après avoir listé les axes de travail et de discussion, visant à faciliter la vie des communautés juives à leur assurer la sécurité et la protection de leurs droits humains, le projet de résolutin et le  rapport ont été adoptés à l’unanimité.

En conclusion Madame Petra Bayr a rappelé que le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, avait déclaré au forum de Malmo en octobre 2021 qu’une société qui ne fait pas de place à la diversité, n’en fait pas non plus à l’humanité. Prévenir et combattre l’antisémitisme est un engagement à ne pas laisser notre humanité aller à la dérive.

François CALVET, présent à Stockholm pour la réunion de la Commission sur l’égalité et la non-discrimination

En ma qualité de membre de représentant du Sénat au Conseil de l’Europe, j’ai assisté à la réunion de la Commission sur l’Egalité et la non-discrimination présidée par Madame Annicka Engblom à Stockholm au Parlement suédois les 11 et 12 mai 2022.

Plusieurs thèmes étaient à l’ordre du jour de la Commission parmi lesquels « Justice et sécurité pour les femmes dans les processus de paix et de réconciliation ».

Madame Asa Lindestam, Vice Présidente de l’Assemblée Nationale suédoise a accueilli les participants et a donné la parole à la Présidente de la Commission.

J’ai eu la chance de participer au débat sur la justice et sécurité pour les femmes dans les processus de paix et de réconciliation en entendant la rapporteure Madame Yevheniia Kravchuk, ukrainienne. Son rapport vise à rédiger un projet de résolution. Il met en lumière les effets négatifs durables de la guerre pour les femmes dans les pays de l’ex-Yougoslavie ainsi que l’importance grandissante des femmes dans les mécanismes politiques, juridique et sociaux visant à établir la justice, la paix et la réconciliation. Les femmes doivent être en mesure de jouer un rôle plus important au sein des plus hautes instances décisionnelles et dans les pourparlers de paix.

Les femmes font partie des forces militaires de chaque pays. En Ukraine, par exemple, elles représentent 17 % des effectifs de l’armée.

Comme Madame Kravchuck le rappelle dans son  introduction, René Cassin a déclaré « Il n’y aura pas de paix sur cette planète tant que les droits de l’homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit ».

Après l’intervention dans la discussion  de plusieurs autres femmes suédoises, le rapport a été approuvé  à l’unanimité.

 

 

Disparition de Maître Etienne NICOLAU

C’est avec une grande tristesse que j’apprends le décès de Maître Etienne NICOLAU, grande figure du barreau des Pyrénées-Orientales.

Depuis quelques années cet illustre avocat avait souhaité consacrer son temps à faire revivre ses grands procès (notamment l’affaire Rançon, Patrick Tissier et Van Geloven…) auprès du public de notre département.

J’adresse à sa famille mes plus sincères condoléances.

Lancement de la campagne législative de David Bret sur la 2ème circonscription

Samedi 14 mai 2022, je me suis rendu au Château de l'Esparrou, à Canet-en-Roussillon, au lancement de la campagne législative de David BRET et de sa suppléante, Laurence DE BESOMBES-SINGLA, 1ère adjointe à Saint-Laurent-de-la-Salanque, tous deux candidats sur la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales.

Ce moment convivial a réuni beaucoup de soutien et notamment la présence de nombreux élus tels que, par exemple, Robert VILA, Stéphan LODA, Armande BARRERE, Thierry DEL POSO, François BONNEAU…, sans oublier mon collègue Jean SOL.

 

 

Mise à l’honneur de l’ancien maire de Bourg-Madame, Jean-Jacques Fortuny, lors de la cérémonie du 8 mai

A l’initiative de Daniel ARMISEN, maire de Bourg-Madame, il a été décidé de mettre à l’honneur son prédécesseur, Jean-Jacques FORTUNY, lors de la cérémonie du 8 mai à Bourg-Madame.

A cet effet, j’ai eu le grand plaisir d’assister à la remise de son écharpe de maire honoraire en présence de Monsieur le Sous-Préfet de Prades, Dominique FOSSAT, mais également des délégations du 1er Régiment de Choc CNEC de Mont-Louis , de l’ALAT de Sainte-Léocadie, du Major de gendarmerie nationale, Jean-Pierre LOPEZ, de la délégation de la Douane de Bourg-Madame, des sapeurs-pompiers de Cerdagne, des autorités espagnoles, de Georges ARMENGOL, maire de Saillagouse et président de la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne, de nombreux élus ou anciens élus et bien évidemment de son épouse Josette, leurs enfants et petits-enfants.

C’est donc avec une certaine émotion que j’ai souhaité adresser à cet ami de longue date ces quelques mots afin d’honorer son parcours et son dévouement :

« Mon Cher Jean-Jacques,
 

Je suis particulièrement heureux et ému d’être présent à tes côtés, aujourd’hui, pour la remise de ton écharpe de Maire Honoraire de Bourg Madame

Car c’est entre nous, en quelque sorte, une histoire de famille ponctuée de souvenirs communs et surtout d’une profonde amitié. Permets-moi à ce titre d’associer à ce moment mes parents, Joseph et Marguerite.

C’est mon père, alors maire de Bourg-Madame, qui t’a sollicité pour t’investir en qualité de Conseiller Municipal en 1971. Puis, tu as poursuivi ton action d’élu en devenant maire-adjoint jusqu’à succéder à mon père en 1995 où tu as été élu 1er magistrat de Bourg Madame.

Après un cursus universitaire et une carrière d’enseignant en EPS jusqu’en 2007 au lycée professionnel de Bourg-Madame, ce n’est pas seulement l’action publique qui t’a animé mais également celle au sein de diverses associations, sportives, Croix Rouge des Pyrénées-Orientales et de Cerdagne et plus particulièrement culturelle.

Après Février d’Art et la présence de nombreux artistes comme Georges Rabol et les concerts de la nouvelle chanson catalane, avec Lluis Llach, pour le plus prestigieux d’entre eux, Maria del Mar Bonet, ou Py de la Serra, tu as été à l’initiative du Festival de Musique Classique d’Hix Bourg-Madame en 1969, que tu as présidé de 1975 à 1995 en étant en même temps le Directeur artistique bénévole de 1969 à 2018.

Ce festival auquel ont participé les meilleurs musiciens français et étrangers, a fêté ses 50 ans d’existence en 2018, et en fait l’un des plus anciens de France. 

Au départ, petit festival d’un ou deux concerts au mois d’août 1969, tu as su donner au fur et à mesure un rayonnement international à cet évènement en collaborant régulièrement avec les meilleurs agents artistiques parisiens afin de pérenniser ce festival de musique classique, de jazz, de théâtre (l’Association est devenue « Art Passion ») dans cette zone de montagne, loin de tout théâtre, de tout conservatoire. Nous avons ainsi été présents sur les ondes de France Culture.

Depuis quelques années, grâce à cette ouverture, d’autres petits festivals, d’autres concerts se sont multipliés en Cerdagne, une école de musique cantonale s’est même créée.

Je sais que tu as su tisser des liens d’amitié avec des musiciens de renommée internationale. Je l’ai constaté moi-même à l’occasion de mon déplacement, au titre de la Commission des Affaires Européennes du Sénat, en Roumanie. Lors de ma rencontre avec la Présidente du Sénat roumain, elle a été très fière que je lui rappelle que nous avions reçu George Zamfyr et sa flute de pan au Festival d’Hix.

Ce Festival n’aurait pas eu cette renommée si toutes les petites mains que vous citez dans votre ouvrage n’avaient pas été là et bien sûr ce matin je me permettrai d’y associer ton épouse Josette.

Tes actions de bénévolats au service des causes culturelles, sociales et sportives, ont dépassé les frontières de la Cerdagne. Toi le joueur de foot et le fondateur et joueur du Club de tennis de table de Bourg-Madame, où tu as été médaillé du mérite régional FFTT 2011-2012, t’ont amené à devenir entraîneur fédéral pour le Languedoc Roussillon.

Je n’insisterai pas mais cette passion s’est transmise familialement.

Aux dernières élections municipales en 2020, tu as choisi de te retirer de la vie publique en terminant ton mandat de 1er magistrat de Bourg-Madame.

Je sais ce que représente cet engagement et prend pleinement conscience des responsabilités qui ont été les tiennes. Je veux encore y associer Josette ton épouse.

Le plus impressionnant chez toi, pour l’avoir constaté à tes côtés, est cette capacité d’être d’humeur constante en toute circonstance. Je ne me souviens pas t’avoir vu te mettre en colère, t’avoir entendu élever la voix, agacé oui peut-être mais sans esclandre. Tu as une force de persuasion, tout en douceur sans jamais rien lâcher de ta volonté d’aller au bout de l’objectif que tu t’es fixé.

Je rappelle que c’est le Code Général des Collectivités Territoriales qui définit l’honorariat de la façon suivante : « Une distinction honorifique qui correspond à la volonté légitime d’exprimer la reconnaissance de la Nation à l’égard de ceux qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes, au service de leurs concitoyens, dans un esprit de civisme et de bénévolat… » Je crois que cette formule résume, on ne peut mieux, les qualités qui jalonnent ton parcours. 

Je souhaite donc publiquement te remercier pour ton engagement, ton dévouement, ta disponibilité, ton humilité, ta détermination et plus personnellement pour toutes ces années partagées à tes côtés en ma qualité de parlementaire et d’ami tout simplement.

Marcel Proust écrivait : « On ne reçoit pas la sagesse, il faut la découvrir soi-même, après un trajet que personne ne peut faire pour nous ». Cette belle citation témoigne bien de l’expérience que tu as accumulée au fil des ans, de tes rencontres, de tes projets, de ta vision pour Bourg-Madame et de tes mandats. »

Plus d'articles...