Actualites

Inauguration des nouvelles installations de l'hôpital de Prades

Avant de monter en Cerdagne, Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé et des Sports, s'est rendue lundi 26 avril à Prades. Elle a été accueillie par le Maire, Jean CASTEX, le Député, François CALVET et le Sénateur Paul BLANC. Elle a ainsi inauguré les nouvelles installations de l'hôpital et notamment le nouveau service d'hospitalisation à domicile.





Hommage à Michel EY

François CALVET a souhaité exprimer sa peine à l'annonce du décès de Michel EY, ancien Maire de Saint-Estève et Conseiller Général du canton de Saint-Estève pendant plus de 30 ans.
Il a rappelé que Michel EY avait été Président du Parti Républicain où il aura laissé auprès des anciens membres un souvenir exceptionnel.

Sa droiture, sa loyauté, son efficacité et son sens de l'intérêt général ont toujours été salués.

François CALVET présente ses condoléances à sa famille.

Coopération décentralisée au Sénégal entre les communes du Soler, Saint-Hippolyte et M'Bour

François CALVET, Député-Maire du Soler et Michel MONTAGNE, Maire de Saint-Hippolyte ont conduit une délégation au Sénégal du 11 au 17 avril.

Composition de la délégétaion :
- François CALVET, Député-Maire du Soler
- Michel MONTAGNE, Maire de Saint-Hippolyte
- Véronique OLIER, 1ère adjointe au Maire du Soler
- Christine BARRIERE, Conseillère Municipale de Saint-Hippolyte
- Michel BARTHES, Président du Comité Départemental de la Coopération Décentralisée
- Paul MIFFRE, Chargé de la Coopération Décentralisée au Soler



Mission de la délagation :
L'objet du déplacement concerne les projets déjà initiés et la finalisation du prochain projet intitulé "Agrisol 66".

La délégation a été accueillie à l'aéroport par Monsieur Ismalia DIATTA, Inspecteur de la Jeunesse et des Sports au Sénégal. Dès le soir, après l'installation à l'Hôtel NINA (prise en charge financière par le ministère de la Jeunesse), les premiers échanges ont eu lieu.

Lundi 12 avril

La réunion au Ministère de la Jeunesse a permis l'élaboration de la convention et le partenariat entre les différents acteurs de la coopération décentralisée au Sénégal.
Au cours de la séance, les thématiques de prévetion, la présentation des actions mises en place localement, les outils pédagogiques et les échanges d'expérience ont été évoqués.

Il a été abordé ensuite la présentation du programme annuel mis en place au sein du CISPD et de son schéma de développement sur les thématiques de prévention.

Il a été convenu qe l'accueil de délégations de jeunes sur les territoires verra la mise en place d'ateliers communs de prévention durant le séjour.
L'insertion des jeunes à travers le projet de développement agricole et énergies renouvelables, avec comme référent Monsieur Albert N'DOYE, est bien sûr au coeur de ces actions.

Mardi 13 avril  

Une première réunion s'est tenue à l'Ambassade de France en présence de Monsieur BATUT, Monsieur BELAMINE et Mademoiselle Géraldine TARDIVEL afin de faire le point sur le dossier "Agrisol 66" et plus particulièrement sur la convention tripartite de partenariat entre les communes de M'Bour, du Soler et de Saint-Hippolyte.

François CALVET et Michel MONTAGNE ont développé le projet commun, à la Ville du Soler et de Saint-Hippolyte au profit de la ville de M'Bour et de la pouponnière en particulier. Il vise à contribuer au développement de l'agriculture sous serre et de l'énergie solaire sur la commune de M'Bour afi nde venir en aide à l'ONG "Vivre ensemble Madesahel" (la pouponnière).

Géraldine TARDIVEL a insisté sur certains points qui méritent d'être précisés dans les conventions, notamment ceux qui concernent les engagements opérationnels des différentes parties pour la réalisation du projet. Ce projet est financé par le Ministère des Affaires Etrangères, les communes du Soler, de Saint-Hippolyte et de M'Bour pour une période de 3 ans.

"Agrisol 66" a déjà reçu l'avis favorable de la Préfecture de Région et, est en attente maintenant de l'avis favorable de l'Ambassade.

François CALVET et Michel MONTAGNE ont rassuré les services de l'Ambassade sur leur vigilance à ce que les conventions signées soient les plus précises possible. Un rendez-vous sera pris auprès de Monsieur JOYANDET, Secrétaire d'Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, en charge des arbitrages budgétaires.

Ils ont ensuite rencontré Monsieur l'Ambassadeur Jean-Christophe RUFIN avec qui ils se sont entretenus des relations entre la France et le Sénégal.





Michel BARTHES et Paul MIFFRE se sont rendus à la cérémonie protocolaire de l'inauguration du bloc administratif construit par les jeunes de la commune de Bages.

L'ensemble de la délégation s'est installé ensuite sur la commune de M'Bour (Hôtel Safari).

Rencontre avec les élus de Rufisque

Mercredi 14 avril

La délégation a été accueillie par le Maire de l'arrondissement Est de la commune de Rufisque, Albert BOUBACAR, ses conseillers municipaux et Pathé WADE. Les élus ont fait part des dégâts causés par le réchauffement climatique, et on pu constater sur place l'érosion des plages.







Inauguration du cyberespace

La délégation était également missionnée pour suivre les projets initiés depuis 2003, date à laquelle les premiers échanges ont eu lieu entre la ville de Rufisque et la ville du Soler. C'est ainsi que le projet de cyberespace porté par les deux communes et financé également par les services du Ministère de l'Immmigration a été inauguré le 14 avril. Près de 10 postes informatiques ont été installés et utilisés par les jeunes. Cette cérémonie d'inauguration a été très appréciée par la délégation et l'émotion était au rendez-vous quand il a été possible de connecter par Internet le "Point Jeunes du Soler" qui a pu assister à une partie des festivités organisées à cette occasion.











A l'occasion de cette inauguration, François CALVET s'est réjoui de faire la connaissance de son collègue Député à l'Assemblée Nationale du Sénégal.





Partenariat M'Bour / Le Soler / Saint-Hippolyte

Jeudi 15 avril

François CALVET, Michel MONTAGNE et la délégation se sont rendus à la Mairie de M'Bour pour discuter des modalités du projet. François CALVET a insisté sur l'intérêt du Sénégal à développer l'énergie solaire. En effet, le Mairie de M'Bour, Monsieur El Hadji Fallou SYLLA a fait part de la situation dramatique dans laquelle se trouve "Sénélec", qui amène l'entreprise à couper fréquemment l'électricité.





Les bases de la convention ont ét abordées ; Michel MARTHES et Paul MIFFRE ont ét chargés d'en finaliser les termes avec les élus de M'Bour (réunion sur le chantier de la pouponnière, concernant la nature des travaux, la protection du périmètre, la construction du stand de vente et l'implantation des serres agricoles).

Visite de la pouponnière : elle accueille plus de 150 bébés et jeunes enfants, elle est dirigée par Michelle avec beaucoup d'efficacité et de dévouement. Cette visite conforte bien sûr la volonté de voir le projet "Agrisol 66" mené à son terme, ce qui permettra d'adoucir les conditions d'accueil de ces bébés.





Vendredi 16 avril

En présence de l'ensemble du conseil municipal de M'Bour, François CALVET, Michel MONTAGNE et Fallou SYLLA ont signé les conventions tripartites.

Le séjour s'est achevé par la soirée officielle organisée par la ville de M'Bour au restaurant "l'Etage", échange de cadeaux et spectacle africain ont été au programme.











Le point sur les investissements de l'agglomération dans la commune du Soler

François CALVET a invité Jean-Paul ALDUY, Président de l'Agglomération Perpignan Méditerranée, à la présentation des projets de la ville du Soler, vendredi 26 mars dernier.

Présentation Générale de la Commune

- 1000 ha de territoire

- 7000 habitants dont une grande majorité de jeunes actifs

- Une ville riche d'un tissu associatif dynamique, d'équipements et de services publics novateurs (1ère EMSC de la région, programme inter-générations et transfrontalier, école et collège catalan, et plus de 1365 enfants scolarisés, un observatoire...).

- Un investissement d'équipements nouveaux situé entre 3 et 4 millions d'euros par an depuis plus de 5 ans, et ce sans subvention du Conseil Général ou Conseil Régional.

- Mais une ville que sa morphologie, entre rail et rivière, a conduite à l'étalement urbain (près de 4 km) et à un habitat très largement pavillonnaire

- Aujourd'hui, la réflexion sur le projet de PLU tend à dessiner le Soler de demain à partir de son héritage. Cette réflexion est basée sur 3 principes :

* Repenser la forme urbaine de la ville en l'ouvrant au Sud de la voie ferrée et en intégrant une véritable diversité sociale dans l'offre de logement sur près de 120 ha à long terme
* Créer un axe Nord/Sud fort pour rassembler l'ensemble des solériens autour du coeur de ville
* Concilier les différents espaces urbains, naturels, économiques et agricoles dans un projet de développement durable

- A l'heure actuelle, l'aléa inondation est connu, le périmètre est ZADE, le diagnostic et le PADD en cours de réalisation et les travaux du premier quartier au Sud de la voie ferrée baptisé, Les Meravelles, débutent en septembre prochain.

C'est dans ce contexte de conception du PLU et plus généralement de l'avenir de la ville que s'inscrivent les projets directements liés aux compétences de l'agglomération.

1/ Rénovation du centre ville : protéger la tradition

Investissement commun : PMCA investi 4,5 M et la commune 5,5 M ce qui génère 10 millions d'euros = 116 emplois sur 4 ans

Le centre ville du Soler bénéficie d'une âme particulière, à l'image de l'héritage de la vie rurale d'antan, il constitue le coeur de notre ville. Il convient donc de la préserver tout en lui donnant la dimension d'une ville qui grandit et comptera bientôt 10 000 habitants.

2/ Diversité sociale et nouveaux quartiers Les Meravelles : vers la modernité

Lotissement communal Les Meravelles : PMCA investi 2 M d'euros, ce qui généère 30 Millions d'euros d'investissement sur cette zone soit 323 emplois.

3/ Parc photovoltaïque

Dans le cadre de la convention G 2015 signée par PMCA, la commune du Soler a mené une révision simplifiée de son document d'urbanisme pour permettre la réalisation d'un parc photovoltaïque de 50 ha. Cet équipement produit l'équivalent de la consommation d'énergie d'une ville de près de 10 000 habitants. Le Soler, "ville autonome".

Elle a également lié à cette révision l'équipement de toutes les toitures de bâtiments publics.

L'impact financier se fera directement qur l'agglomération avec le versement de la CET (en remplacement de la TP) : 155 000 euros par an pendant 20 ans dont 75 000 euros par PMCA.

 

Entrons dans la danse

Samedi 27 mars dernier, a eu lieu au Soler une soirée particulièrement agréable organisée par l'Association solérienne "Entrons dans la danse" avec la prestation de deux couples de compétiteurs internationaux qui ont fait une demonstration de leur époustouflant talent.

Un grand bravo aux organisateurs.


 

Plus d'articles...