Communiqués de presse

« COUP DE GUEULE » de FRANCOIS CALVET, SENATEUR DES PYRENEES ORIENTALES

LES OUBLIES DE LA FRANCE : SUPPLIQUE A MADAME LA MINISTRE DES TRANSPORTS

Notre département prend des allures insulaires ! Depuis maintenant plus d’une semaine, nous sommes coupés de toutes nos capitales Montpellier, Toulouse et Paris. Les récentes intempéries ont endommagé les voies ferrées entre Perpignan et Montpellier, imposant à la SNCF d’arrêter tout trafic.

Les gros travaux nécessaires à la remise des voies sont d’une ampleur plus importante que prévu et après avoir parlé d’une réouverture au 4 novembre, on nous annonce la date du 25 novembre avec beaucoup de prudence, pour une seule voie et une réouverture totale à partir du 2 décembre, cette situation durera au mieux plus d’un mois.

De ce fait, les cars « Macron » profitent de cette aubaine pour annoncer des tarifs prohibitifs.

Que dire également des incidents, annulations ou retards importants affectant, régulièrement les vols Perpignan-Paris, changement d’une roue, porte défectueuse, panne du train d’atterrissage et aujourd’hui un freinage brutal au décollage qui a effrayé les passagers.

Enfin, la situation en Catalogne fragilise nos autoroutes, la circulation a été déviée à plusieurs reprises dans une grande confusion.

En résumé, les 3 axes de déplacement sont affectés, train, avion, route et nous sommes isolés du reste de la France.

Enfin, si nous voulions rejoindre nos capitales en voiture et, à l’heure où les bonnes consciences nous engagent à plus d’écologie, la voiture électrique ne semble pas, pour l’instant, adaptée à de si longues distances !!

Cette situation particulièrement préjudiciable à l’économie et à notre quotidien fait grandir notre colère, car si nos Gouvernants avaient la pris la mesure de la nécessité de la mise en place de la LGV nous ne connaîtrions pas cette situation dramatique.

J’ajoute, Madame la Ministre des Transports, que même notre RN 116 n’apparaît pas importante à vos yeux, puisqu’à ce jour, vous n’avez même pas voulu proroger la DUP.

Tout ceci s’exprime dans un contexte gouvernemental de recentralisation de toutes les décisions à Paris et contrairement à nos amis catalans, nous ne demandons pas l’indépendance, on nous l’offre !!

Comme vous le constaterez Madame la Ministre, notre quotidien est bien incertain, la colère est grande et nous sommes vraiment les oubliés de cette France.

Soutien des Sénateurs Les Républicains au Collectif GRAVIR réunissant 13 organisations de lutte contre le cancer des enfants

Catherine Deroche, Sénatrice, Présidente du Groupe d’Etudes Cancer, a été l’initiatrice du soutien au Collectif GRAVIR visant à faire du cancer des enfants et des jeunes une grande cause nationale.

Malgré les nombreuses avancées sur les plans scientifique, médical et organisationnel, sous l’impulsion des associations, des sociétés savantes, du Parlement et du Gouvernement, il subsiste malheureusement de nombreuses inégalités en matière de prise en charge et de guérison.

Dans le cadre du mois international du cancer de l’enfant « Septembre en Or », les sénateurs républicains se mobiliseront en portant le ruban doré dans l’hémicycle dès l’ouverture de la session extraordinaire, le 24 septembre, pour susciter une prise de conscience collective  afin que la lutte contre les cancers des enfants et des jeunes soit identifiée commune priorité nationale de santé publique.

Porté le plus largement possible, ce ruban doré sera le symbole de la mobilisation de la société toute entière et comme mes collègues, je soutiendrai cette initiative en arborant le ruban doré au Sénat.

Communiqué de presse concernant la décision du Ministère de l'Education nationale de ne pas ouvrir le CAPES de Catalan pour la session 2020

J’ai appris tout récemment, avec stupeur, la décision du Ministère de l’Education nationale de ne pas ouvrir le CAPES de catalan pour la session 2020, seule langue impactée par ce choix !

Décision tout à fait surprenante puisqu’elle intervient quelques jours après le lancement de l’Office Public de la Langue Catalane !

En effet, ce concours existant depuis 27 ans a toujours été ouvert depuis 1992. Les besoins en enseignants de catalan sont avérés puisqu’une dizaine de collèges de notre département ne disposent toujours pas de professeur de catalan et ce, malgré les demandes des familles.

L’annonce tardive de la non-ouverture du concours met donc en difficulté les études universitaires et les formations de catalan à l’Université de Perpignan. L’année universitaire a déjà repris et les étudiants de master MEEF qui avaient prévu de passer le CAPES de catalan se retrouvent donc dans une impasse.

Il faut ajouter que cette décision est d’autant plus incompréhensible que les collectivités de la région catalane avec l’Université et l’Etat ont, le 4 septembre dernier, mis en œuvre officiellement le GIP Office Public de la Langue Catalane (OPLC) dont l’objet est précisément la promotion de la langue catalane.

A cet effet, dès le 11 septembre 2019, j’ai sollicité le Ministre de l’Education nationale, Monsieur Blanquer, afin de lui exposer les attentes de très nombreuses personnes impliquées par ce choix et lui rappeler l’impact de cette décision pour notre département.

Cette décision confirme, une fois de plus, l’abandon de notre territoire par nos instances parisiennes.

Communiqué de presse de François Calvet concernant le financement de la poursuite des acquisitions foncières de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan

Dans le cadre de l’adoption du budget rectificatif de l’Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), Elisabeth BORNE, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, a tenu à m’informer, au travers d’une correspondance, des engagements figurant dans les contrats de plan Etat-Région.

Ainsi, l’adoption de ce budget permet d’engager les crédits au 2ème semestre 2019 nécessaires à la réalisation des projets les plus attendus, notamment de confirmer le financement de la poursuite des acquisitions foncières de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan pour un montant de 2 500 000 euros de part Etat.

Je me réjouis de cette nouvelle permettant la continuité de ce projet particulièrement attendu pour notre territoire.

Nominations à l'Hôpital Transfrontalier de Cerdagne

Je suis très fier d'avoir été renouvelé par Madame Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, dans mes fonctions de membre du Conseil Consultatif du Groupement Européen de Coopération Territoriale au titre des Personnalités qualifiées.

Cette nomination a fait l'objet d'un arrêté du 8 juillet 2019 paru dans le Journal Official du 12 juillet.

Madame Agnès BUZYN a également renouvelé dans leurs fonctions Madame Rose de MONTELLA, Monsieur Jean-Jacques FORTUNY et Madame Hélène JOSENDE. Elle a nommé le Docteur Jean-Dominique LAPORTE et Madame Eliane JARYCKI qui seront maintenant membres du Conseil Consultatif.

Ces nominations ont bien sûr été abordées lors de la séance du Conseil Consultatif qui a eu lieu le 18 juillet à l'Hôpital de Cerdagne. Au cours de cette séance, nous avons débattu, entre autres, d'un point très important concernant la liberté de circulation des médecins en zone transfrontalière au regard de l'état d'avancement de la règlementation européenne espagnole/française.

Le rapport de l'activité et les comptes annuels du GECT de l'hôpital ont été présentés aux membres du conseil consultatif.

Plus d'articles...