Taxe de séjour

A l’occasion de l’examen du projet de loi de finances rectificatives pour 2014, les députés de la majorité ont voté une hausse sans précédent de la taxe sur les nuitées d’hôtel pour financer la promotion du tourisme et la rénovation des infrastructures.

Cette augmentation spectaculaire de la taxe de séjour sera dramatique pour le secteur hôtelier confronté à la concurrence des apparts hôtels et des campings de luxe.

J’ai donc cosigné les deux amendements de mes collègues Pierre Herisson, Sénateur de la Haute Savoie et Jean Pierre Vial, Sénateur de Savoie visant à la suppression des articles 5 ter et 5 quinquies instaurant l’augmentation du montant de la taxe de séjour et la création d’une taxe de séjour régionale.

Cette augmentation a été votée sans concertation auprès des professionnels. Alors que le secteur de l’hôtellerie connaît une baisse de fréquentation et doit faire face au doublement de la TVA et aux dépenses liées aux mises aux normes accessibilité et sécurité, cette taxe viendrait étrangler un secteur déjà malmené.