Communiqués de presse

Etats Généraux de la dépense publique

A l'initiative de François CALVET et Arlette FRANCO, députés UMPS, une réunion publique est organisée dans la 3ème circonscription des Pyrénées-Orientales.

Ouverte à l'ensemble des habitants, cette rencontre s'inscrit dans le cadre des Etats Généraux de la Dépense Publique lancés au plan national par le Groupe UMP de l'Assemblée nationale.

Cette réunion publique aura lieu le mardi 21 avril 2009 à partir de 19h00, à la Salle des Fêtes du Soler.

L'objectif de cette réunion est de présenter la situation actuelle des finances publiques françaises, ainsi que les solutions que les députés veulent y apporter.

En plus de cet effort pédagogique, l'initiative des députés UMP vise également à recueillir auprès des citoyens des idées concrètes afin d'améliorer la situation des comptes publics. "Beaucoup de Français, par leurs expériences personnelles, qu'ils travaillent dans le secteur public ou dans le privé, ont des idées pour mieux répartir le budget national, diminuer les dépenses dans tel ou tel domaine... Nous voulons leur donner la parole !"

Pour tout renseignement concernant cette réunion, vous pouvez contacter la permanence de François CALVET au 04.68.35.61.49.

Mise en sécurité de la traversée d'Olette

Les travaux d'aménagement de la traversée d'Olette ont été déclarés d'utilité publique le 24 février 2005. Ils consistent à sécuriser les abords pour les piétons et les riverains, ainsi qu'à améliorer les conditions de trafic de la RN 116.

Ce projet comporte plusieurs secteurs d'aménagement, la porte d'amont (côté Mont-Louis), le centre de la commune et la porte aval (côté Prades).

D'ici une quinzaine de jours, les travaux concernant la porte aval commenceront sur les réseaux le long de la RN 116 entre le cimetière et le centre médico social. Le chantier se poursuivra ensuite en surface avec les travaux relatifs à la chaussée et aux trottoirs et un cheminement piéton sera aménagé côté montagne.

La circulation sera maintenue pendant le chantier avec la mise en place d'une circulation alternée.

Le coût des travaux de cette première phase est de 350 000€. Les travaux de démolition d'habitation prévus dans le projet global de la traversée reprendront à l'automne conformément au calendrier.

François Calvet soutient la création d'un Master I professionnel au STAPS de Font-Romeu

Très attaché depuis toujours au rayonnement du site sportif de Font-Romeu, François CALVET vient d'apporter son soutien le plus total au projet de création d'un master I professionnel en ingénierie de la performance spécialisée dans la préparation en altitude et en réhabilitation par les activités physiques adaptées.

Le Master de l'Université de Perpignan sur le site de Font-Romeu s'inscrit dans le cadre du projet "Grand Sud" associant les différents STAPS de la côte méditerranéenne (Avignon, Marseille, Montpellier, Nice, Toulon). Intégrer le département STAPS de Font-Romeu par cette co-habilitation de master I avec l'Université de Montpellier la plus proche permet d'élargir le master "Grand Sud" à l'arc méditerranéen transfrontalier avec la Catalogne espagnole.

Les étudiants pourraient ainsi continuer leur cursus à Font-Romeu jusqu'en 1ère année de master (bac +4), au lieu de s'arrêter en fin de licence comme actuellement. Ils iraient ensuite à Montpellier pour finir leur master 2.

C'est une chance qu'il ne faut pas laisser passer. Elle confirme ainsi, s'il en était besoin, la qualité de l'enseignement dispensé au sein de notre site sportif et universitaire.

C'est la raison pour laquelle François CALVET a apporté tout son soutien aus responsables du département STAPS à Font-Romeu et proposer d'aller plus loin dans les démarches afin que ce projet devienne réalité.

Communiqué de presse du Groupe UMP du Conseil Général des Pyrénées-Orientales

Les liens particuliers de l'Agence de communication SYNTHESE et du Conseil Général.

10 ans de relations exclusives entre le Conseil Général et l'Agence "Synthèse", dirigée par Pascal PROVENCEL...ça se fête !

La justice a décidé de s'inviter dans la partie d'anniversaire avec pour cadeaux des mises en examen pour délit de favoritisme et recel de favoritisme envers les principaux protagonistes de cette affaire : Christian BOURQUIN en tête.

Si les récentes personnes entendues par la Justice, objectent de son ancienneté - les faits reprochés remontant à 1999 - pour se dédouaner de toutes poursuites pénales ; nous disons au contraire que l'affaire "SYNTHESE" est d'une totale actualité : voilà en effet 10 ans que les Conseillers Généraux UMP ne cessent de dénoncer une situation de pur clientélisme qui n'a que trop duré !

Clientélisme d'abord, parce que derrière la passation "régulière" de marchés publics, l'agence "SYNTHESE" qui emporte systématiquement les marchés de communication du Conseil Général ressort a priori comme "la mieux disante" en termes de rapport coût/prestation, face à ses concurrents ; mais refait confortablement ses marges avec des prix inconsidérés, facturés au Conseil Général des P-O, pour de simples "redimensionnements" d'affiches. Nous avions démontré la manoeuvre, dès 2004 et rédigé à cet égard une motion appelant à la rationalisation des dépenses de communication du Conseil Général. Notre motion fut - comme de bien-entendu - rejetée par Christian BOURQUIN et sa majorité en 2005...

Clientélisme ensuite, parce que le Comité Départemental du Tourisme, organisme rattaché au Conseil Général des P-O ne connaît pas, lui non plus, le mot "CONCURRENCE" dans la sélection de ses prestataires de service, pour réaliser la conception graphique de ses divers plans de communication : dépliants, affiches, magazines, etc...

Clientélisme enfin, parce que depuis 10 ans, lors de chaque campagne des élections cantonales, les candidats socialistes utilisent des supports de communication de 20 pages, réalisés sur un modèle proche du magazine d'information du Conseil Général - l'ACCENT CATALAN, dont la conception graphique revient là encore à l'agence "SYNTHESE" - à un tarif certainement hyperconcurrentiel pour ne pas exploser leurs comptes de campagne respectifs. Lorsque l'on sait que l'édition d'un triptyque en couleur revient peu ou proue à 2000 € les 10 000 exemplaires, on est en droit de se demander comment les candidats P.S aux cantonales font pour tirer des prix attractifs sur la réalisation de leurs supports de communication !!!

Alors, une seule question vaut d'être posée : à qui profite le crime, ou du moins le délit dans le cas présent ? Sûrement pas au Conseil Général en tant qu'Institution !

La transparence que nous exigeons du Conseil Général et de sont président Christian BOURQUIN, nous sera sans doute apportée par la Justice, dans les prochaines semaines.

Affaire à suivre donc !

Rendez-vous des parlementaires avec la Ministre de l'Intérieur

Plusieurs réunions des parlementaires avec les partenaires sociaux avaient déjà eu lieu pour réagir rapidement aux rumeurs et anticiper sur la menace de fermeture de la section motocycliste de la CRS 58 et du Centre de Formation de Police (CFP) de Perpignan.

Même si la section motocycliste rentre dans le cadre d'une réorganisation nationale, il n'en demeure pas moins que les parlementaires ont obtenu la certitude que les effectifs seraient maintenus dans les Pyrénées-Orientales.

Forts d'une proposition novatrice et efficace pour le Centre de Formation de la Police, Daniel MACH, Député et Maire de Pollestres, François CALVET, Député et Maire du Soler, Jacques IRLES, Députée et Maire de Villeneuve de la Raho et Jean-Paul ALDUY, Sénateur et Maire de Perpignan, ont été reçus mercredi 18 février par Madame le Ministre, Michèle ALLIOT-MARIE.

Cette rencontre s'est avérée des plus fructueuses. La Ministre a semblé fortement intéressée par le projet d'Ecole de la Formation de la Police et de la Sécurité présenté par les parlementaires. Il ss'agirait de permettre au Centre de Formation de Police, grâce à un partenariat étroit entre les collectivités, de former également les policiers municipaux. En effet, outre celle des cadets de la République, ce processus permettrait d'offrir une formation homogène aux plus de 200 policiers municipaux des communes membres de la communauté d'agglomération, au sein de la structure actuelle qui présente une grande qualité et qui serait prodiguée par des professionnels dont les compétences et expériences sont indéniables.

Aussi, à la demande de la Ministre, une étude juridique est menée par ses services afin de jauger la faisabilité de ce partenariat. Parallèlement, les parlementaires ont créé, au niveau départemental, un comité de pilotage administratif.







 
Plus d'articles...