Communiqués de presse

Communiqué de presse du Groupe UMP

Plus que jamais, les responsables politiques doivent prendre la mesure de la détresse de nos concitoyens.

Jean-Claude GAUDIN, sénateur-maire de Marseille, président du Groupe UMP du Sénat, prend acte avec gravité des résultats des élections européennes.

"C'est la première fois que le Front National arrive en tête d'une élection en France. Plus que jamais les responsables politiques doivent prendre la mesure de la détresse de nos concitoyens tant du point de vue de leur avenir collectif que de leur quotidien familial et personnel". a déclaré Jean-Claude GAUDIN.

Selon lui, les responsabilités sont de deux ordres.

"En premier lieu, le Président de la République, le Gouvernement et sa majorité portent une très grande responsabilité des résultats de ce soir. En ayant refusé de prendre la mesure de la gravité de la crise économique dans notre pays, en préférant des réformes sociétales et des politiques pénales et migratoires laxistes et clivantes, François HOLLANDE a alimenté depuis deux ans, cette colère des Français qui s'exprime aujourd'hui dans le vote extrême.

En second lieu, l'opposition pour sa part porte la responsabilité de ne pas avoir su créer les conditions de l'union qui avaient été celles du succès en 2009. Alors que, pour les dernières municipales, l'union de l'UMP, de l'UDI et du Modem avait été réalisée dans quasiment toutes les communes de France, c'est une faute historique de ne pas avoir réussi à constituer des listes d'union pour ces élections européennes.

Nos concitoyens attentent de l'opposition qu'elle soit unie et présente un projet d'alternance commun. Nous devons tirer expérience de cette élection européenne pour que nos familles partent unies lors des prochaines échéances électorales nationales et locales".

Communiqué de François CALVET, Président de l'UMP 66

Au lendemain des élections européennes, l’UMP 66 tient à remercier tous ses militants qui se sont mobilisés dans cette campagne, je pense en particulier aux jeunes populaires unis autour de François LIETTA. Je pense également à l’équipe de la permanence qui a sillonné le département, distribué tracts et journaux, affiché ou ont relayé les informations sur leur page facebook.

Je remercie également tous les élus UMP et particulièrement les maires qui ont accueilli dans leur commune, notre Députée européenne, lui permettant ainsi de faire un bilan de son mandat à Bruxelles, de sensibiliser la population ce mandat européen et de faire campagne.
Elle a pu ainsi aller à la  rencontre les habitants de Prades, du Soler, de Canet en Roussillon, de Rivesaltes,  de Finestret, de Montesquieu, de Port Vendres, Pollestres, de Saint Paul de Fenouillet, Baho….


Je tiens à remercier tout particulièrement les militants qui ont donnée de leur temps pour  organiser les différentes réunions ou meetings, comme le dernier à Saint Estève qui a rassemblé près de 300 personnes ou celui de Perpignan, à la Salle des Libertés. Le journal de l’UMP 66 «  L’Appel du Coq » rédigé par notre équipe a pu ainsi être distribué dans une grande partie du département.


Bien sûr, nous sommes déçus d’un score qui n’est pas à la hauteur de l’excellent travail qu’a effectué Marie Thérèse Sanchez Schmid à l’Europe, mais la vague était trop forte et nos concitoyens  ont exprimé leur colère et leur exaspération devant l’échec de la politique menée par le Président Hollande depuis 2 ans.

Le logement toujours pas de redressement

Rapporteur au Sénat pour mon Groupe UMP, pour toutes les questions relatives au logement, je me suis opposé  aux 5  textes de loi proposés par Madame Cécile DUFLOT, Ministre du Logement et de l’Egalité des Territoires.

Mon opposition, dans ce domaine, n’a jamais présenté un  caractère idéologique,  mais un caractère pragmatique.
Le dernier texte dit, loi ALUR, a d’ailleurs suscité l’opposition totale de toutes les professions immobilières sur la très grande majorité de ses dispositions. J’avais souligné dans l’hémicycle combien  ces lois semaient la défiance chez les investisseurs et l’incertitude chez les acteurs du secteur, ce qui se vérifie aujourd’hui.

Malheureusement, l’année 2013, a été une année noire pour la production de logements avec même une accélération de la baisse sur le dernier trimestre portant le nombre total de logements  mis en chantier au niveau le plus bas depuis 10 ans.
Les chiffres du premier trimestre 2014 ne sont pas meilleurs. Le volume des autorisations affiche, certes,  un léger redressement, mais ils restent en diminution de 25 % par rapport à ceux autorisés au premier trimestre 2013.
Quant aux mises en chantier, elles  poursuivent leur tendance baissière et reculent de 4,3 % par rapport au dernier trimestre 2013.
Si on compare le premier trimestre 2014 à son équivalent 2013, le recul est sensiblement le même sur toutes les catégories – 11,4 % sur le logement individuel, individuel groupé, et le collectif.

Quand on sait que dans notre département, la demande de logement est toujours aussi forte et que les entreprises du bâtiment représentent une partie essentielle de notre économie, on ne peut que s’inquiéter.
 

Hôpital de Cerdagne : Accord-cadre entre la France et l'Espagne voté au Sénat

Mardi 15 avril, le Sénat a voté à l’unanimité le projet de loi autorisant l’accord-cadre entre la France et l’Espagne sur la coopération transfrontalière.

Après l’intervention du rapporteur Raymond COUDERC, Sénateur de l’Hérault, membre de la Commission des Affaires Etrangères et celle de  Christian Bourquin, François Calvet s’est exprimé à la Tribune  pour se réjouir que malgré les obstacles et les 15 années de procédure, grâce à cet accord cadre,  l’hôpital de Cerdagne  allait enfin pouvoir ouvrir ses portes tout prochainement et accueillir les patients.

Il a rappelé que cet hôpital est une réalisation unique en Europe qui aura permis plus de 300 ans après le Traité des Pyrénées de réunir les deux Cerdagne autour d’un projet de santé porté par les acteurs de terrain, les élus locaux et les professionnels de santé.

Cette intervention au Sénat aura également été l’occasion de souligner les grandes dates qui ont scellé les bases de la coopération transfrontalière.

Cette structure hospitalière de 68 lits, dotée des équipements les plus modernes et les plus performants, IRM, Scanner, Télé-imagerie… accueillera les patients français et espagnols dans les mêmes conditions, avec du personnel français et espagnol.

Un accueil réciproque des patients espagnols se fera dans les établissements de santé cerdans pour les soins de suite et de rééducation.

Nul doute que les dernières difficultés d’ordre administratif seront vite aplanies.

A la veille d’élections européennes, François Calvet s’est félicité  à la Tribune du Sénat de la réalisation de ce projet qui permet de donner aux Français et aux Espagnols une réalité concrète et quotidienne à l’Europe, une Europe qui soigne les gens.

Rythmes scolaires

François CALVET s’est associé à la démarche de Jean Claude GAUDIN, Président du Groupe UMP du Sénat et des membres du Groupe UMP de demander sur leur droit de tirage la création d’une mission commune d’information sur les rythmes scolaires.

Cette réforme mécontente tout le monde. Les professeurs sont malmenés, les parents d’élèves déboussolés, les enfants fatigués et les maires furieux.

Cette réforme est inapplicable car le Gouvernement n’a pas les moyens de la mettre en œuvre.

Elle est intenable financièrement pour nos communes. Tout ça parce qu’elle a été faite dans la précipitation,  par décret, sans concertation, ni discussion préalable.

C’est notre rôle de parlementaire de faire le point, de consulter, d’entendre tout le monde et de calmer la colère qui monte et que le Gouvernement n’entend pas.
 

Plus d'articles...