Actualites

Cérémonie commémorative des policiers morts pour la France

Ce mercredi 12 mai 2021, j’ai assisté, à l’invitation de Monsieur DESMARTIN, Directeur Départemental de la Police Nationale à la cérémonie commémorative des policiers morts pour la France.
Cette cérémonie commémorative à la mémoire des policiers morts pour la France ou victimes du devoir présidée par Monsieur le Préfet s’est déroulée à l’Hôtel de Police de Perpignan.
Après le passage en revue des effectifs, il a ensuite été fait lecture du message du ministre de l'Intérieur.
Après le dépôt de gerbes, et dans le plus grand recueillement, la liste des policiers morts au cours de l'année écoulée a été portée à la connaissance des participants à cette manifestation qui s'est conclue par l'hymne national.
Je souhaitais être présent à cette cérémonie afin d’apporter tout mon soutien à nos forces de l’ordre si durement éprouvées.

Visite de Monsieur le Préfet à la Cité Digitale et à la Coopérative Plaine du Roussillon au Soler

Ce lundi 10 mai après-midi, je me suis rendu, à l’invitation de Madame Armelle REVEL-FOURCADE, maire du Soler, à la visite initiée par ses soins, en présence de Monsieur le Préfet, des locaux de la filière numérique et de la Coopérative Plaine du Roussillon.

A cette occasion Monsieur le Préfet a pu découvrir les atouts de la commune au travers notamment de la filière économique du numérique que représentent les entités de la Cité Digitale au Soler et de la filière économique et social en pleine mutation, qu’est la Coopérative maraîchère « Plaine du Roussillon », l’un des leaders Français du concombre.

Réunion de l’AMF66 sur l’intercommunalité, l’organisation du territoire, l’urbanisme, l’aménagement et le développement équilibré du territoire

Lundi 10 mai 2021, à l’invitation du Président de l’Association des Maires, des Adjoints et de l’Intercommunalité des Pyrénées-Orientales (AMF66), Edmond JORDA, et de Mr Roger PAILLES, vice-président délégué à la coordination des Commissions de l’AMF66, je suis intervenu afin de débattre avec les maires de notre département lors d’une réunion en visioconférence sur l’intercommunalité, l’organisation du territoire, l’urbanisme, l’aménagement et le développement équilibré du territoire.

L’Association des Maires de notre département m’avait chargé de répondre aux problèmes rencontrés par les communes des Pyrénées Orientales face à l’application de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (loi SRU), loi dont l’art 55 oblige certaines communes à disposer d’un nombre minimum de logements sociaux. C’était ainsi l’occasion d’apporter un éclairage sur l’opportunité de corriger les défauts de cette loi qui pourrait se présenter à l’occasion de l’examen d’un futur projet de loi, dit « 4D » pour Décentralisation, Déconcentration, Différenciation et Décomplexification, qui comporte un volet logement. Mais à l’heure actuelle, la probabilité de son examen par le parlement est incertaine, vu les priorités du gouvernement.

Aussi, c’est dans ce but que j’ai, dans un premier temps, fait un rappel des dispositions principales de la loi SRU.
Ont été ensuite rappelés les effets de ces dispositions pour notre département au travers de chiffres et les conséquences financières pour les 6 communes carencées à savoir, Canohes, Villeneuve de la Raho, Sainte Marie La Mer, Saint-Laurent de la Salanque, Toulouges et Le Barcares.

Dans un second temps, j’ai souhaité présenter mes démarches et mes propositions.

En effet, la loi SRU venant à échéance en 2025, et le gouvernement souhaitant la prolonger et la réformer au sein de la loi 4D, la Commission des Affaires Économiques du Sénat a confié à ma collègue sénatrice Dominique ESTROSI-SASSONE une mission sur l’évaluation de la loi SRU.

Dans cette optique, une consultation en ligne des maires a été lancée afin de recueillir leurs avis.

Ayant bénéficié des réflexions de Perpignan Méditerranée Métropole, j’ai transmis à Madame Estrosi-Sassone plusieurs suggestions et points problématiques.

Enfin, j’ai présenté les dispositions relatives à la loi SRU, contenues dans l’avant-projet de loi dite « 4D » en précisant qu’il s’agit d’un avant-projet qui, en tant que tel, est susceptible d’être modifié avant d’être présenté en Conseil des Ministres, puis déposé devant le Sénat pour examen.

L’ensemble de ces présentations ont fait l’objet, de la part des élus de notre département, de nombreuses questions pour lesquelles j’ai eu plaisir à apporter des réponses.

Journée de la Déportation

Chaque année, le dernier dimanche d'avril est dédié à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation.

J'étais présent cette année au Soler, avec Madame le Maire Armelle Revel, où nous avons rendu hommage aux victimes de la déportation dans les dans les camps de concentration lors de la seconde guerre mondiale au Monument aux Morts.

 

 

Gel : Déplacement du Premier Ministre, Jean CASTEX, dans notre département

La vague de froid exceptionnelle qu’a connue notre pays n’a pas épargné notre département et notamment l’ensemble de la filière viticole et arboricole, très durement touchée.

Dans notre département, ce sont des pertes allant jusqu’à 100% sur certains territoires !

A cet effet, samedi 17 avril 2021, le Premier Ministre s’est rendu à Estagel et à Eus afin de rencontrer les acteurs de la filière agricole.

J’ai moi-même participé, en présence de Madame la Présidente de Région, Carole DELGA, de Madame Hermeline MALHERBE, Présidente du Conseil Départemental, de Monsieur MONTESSINO, maire de la commune d’Eus et de bien d’autres élus, à cette visite.

A cette occasion, le Premier Ministre a annoncé une enveloppe d’un milliard d’euros d’aide aux exploitations agricoles frappées par le gel.

Le premier ministre a également évoqué d’autres mesures d’urgence, « qui seront rapidement déployées » : report et exonération de cotisations sociales, dégrèvements de taxes foncières sur le non bâti, mobilisation des dispositifs existants en matière d’activité partielle, enveloppe d’urgence allouée « sous dix à quinze jours » aux préfets pour apporter un soutien immédiat aux exploitations les plus en difficulté… L’indemnisation des arboriculteurs au titre du dispositif des calamités agricoles sera portée jusqu’à 40 % pour les pertes les plus importantes. Pour les filières qui ne sont pas aujourd’hui couvertes par ce régime de calamités agricoles, notamment les viticulteurs, un soutien exceptionnel similaire sera mis en place.

Plus d'articles...