Actualites

Maintien de l'activité du Centre de Radiologie de Cerdagne

Dans le prolongement direct des inquiétudes exprimées par François CALVET au regard de l'arrêt d'activité du Centre de Radiologie de Cerdagne sur le site d'Err, Vincent ROUVET, Directeur du Centre Hospitalier de Perpignan, a tenu à lui confirmer que le Centre Hospitalier de Perpignan, se charge de reprendre cette activité.

En effet, cette reprise se fera à la fois par la présence à temp partiel d'un radiologue et par l'installation d'un système de transmission d'images ("téléradiologie") qui permettra d'élargir le temps d'ouverture du cabinet.
Tous les 15 jours, un autre radiologue viendra également pour assurer les mammographies de dépistage.
Les trois salariés qui étaient employés seront recrutés par le Centre Hospitalier pour assurer la continuité du service à la population. Le remplacement des congés de ces salariés sera assuré par le Centre Hospitalier.
Les investissements nécessaires vont être faits pour garantir la maintenance des équipements existants.
Il convient de souligner l'effort fait par le Centre Hospitalier de Perpignan, pour assurer la mission de service public en Cerdagne, dans l'intérêt de la population, comme il le fait déjà depuis des années avec le maintien d'une antenne SAMU sur place.
Cette situation montre également l'importance de soutenir les projets et de renforcer les moyens du service d'Imagerie du Centre Hospitalier, qui est le seul à assurer la permanence et la continuité des soins sur tout le territoire des Pyrénées-Orientales.
 

Musée sans Murs sur les chemins de randonnée à Font-Romeu

François CALVET a accompagné Jean-Louis DEMELIN, Maire de Font-Romeu, et son adjoint Jean-Michel MONE à l'occasion de l'inauguration du Musée sans Murs le jeudi 24 décembre 2009.

Il s'agit d'un concept très original avec la mise en place d'oeuvres d'art sur le sentier de la Vierge, réalisées par divers artistes et que les promeneurs pourront admirer lorsqu'ils prendront ce chemin de randonnée.

8 Statues, à thèmes, ornent ce sentier invitant d'ailleurs à la méditation.



Noël des Aînés au Soler

"Que 2010 vous apporte réussite et grand bonheur et que les quelques jours qui nous séparent de 2010 soient pour vos proches et vous-même synonymes de lumière et de fête".

C'est en ces termes que François CALVET a conclu son message aux aînés du Soler rassemblés comme chaque année au Complexe Sportif Jo Maso pour fêter Noël.

Près de 600 personnes étaient présentes mercredi 16 décembre dernier autour d'un repas préparé par Léon Traiteur, servi par les auxiliaires de vie et animé par l'orchestre TEKILA.

Véronique OLIER, Première adjointe, et Jackie DURAND, cheville ouvrière de cette belle manifestation étaient aux côtés de François CALVET pour souhaiter à tous une très bonne année.

Cette rencontre annuelle est l'occasion pour le Député-Maire du Soler de faire le point sur toutes les actions menées par la municipalité au bénéfice des personnes âgées.

Réaction de François Calvet à la venue de Georges Frêche à la Communauté d'agglomération

François CALVET a tenu à réagir auprès du Président de la Communauté d'Agglomération, Jean-Paul ALDUY, en ces termes, à la venue de Georges FRECHE, Président de la Région Languedoc-Roussillon, le 21 décembre prochain à la Communauté d'Agglomération Perpignan Méditerranée dans le cadre de la signature du contrat territorial Région/Communauté d'agglomération :

"Monsieur le Président,

J'ai reçu votre invitation à la signature du contrat entre l'Agglomération et le Conseil Régional, en présence de Monsieur Georges FRECHE, Président de la Région.

Cette signature a lieu le 21 décembre, très exactement une semaine après le démarrage de la période électorale, de 3 mois avant le scrutin régional des 14 et 21 mars 2010.

Je ne serai donc pas présent à cette manifestation et je veux vous en exprimer publiquement les raisons.

Tout d'abord, je m'élève contre la présence dans nos murs d'un personnage qui a oublié l'agglomération pendant 6 années de mandat et qui vient aujourd'hui essayer de trouver un petit crédit en distribuant quelques miettes qui constituent les maigres restes du festion montpelliérain.

Je m'élève contre sa présence parce qu'elle constitue pour nous une humiliation au regard du traitement des dossiers de l'ensemble de nos communes.

Je m'élève contre sa présence parce que ses propos insultants à l'égard de nos racines catalanes, de nos concitoyens et de nos anciens combattants n'ont cessé de bafouer durant ces 6 ans les valeurs républicaines auxquelles je suis très attaché.

Je m'élève contre sa présence parce qu'il n'a eu de cesse de mettre en péril notre patrimoine culturel, d'affaiblir notre économie en ignorant volontairement notre aéroport, en refusant de participer financièrement aux travaux de la RN 116, contrairement à d'autres régions.

Le recevoir dans cet immeuble qui constitue pour moi, sous votre autorité, un des endroits majeurs où le dialogue a pu s'instaurer, où la tolérance règne et où nous n'entendonc jamais de propos outranciers me paraît être une contradiction que je ne souhaite pas assumer."



 

Dispositif de réhabilitation sans précédent pour le quartier de la Gare

Programme National de Requalification des Quartiers Anciens (PNRQAD)

* Dispositif mis en place par la loi Boutin de mars 2007

* Objectif global du dispositif : requalifier les quartiers anciens en :
- réhabilitant le parc privé (mise en place de crédits ANAH spécifiques) à partir des thématiques lutte contre l'habitat indigne, lutte contre la précarité énergétique, maintien à domicile des propriétaires occupants
- produisant du logement social
- intervenant de façon dynamique sur les activités économiques et commerciales et sur les espaces publics

* Moyens financiers engagés par l'Etat au plan national : 380 000 000 €

* Appel à projet : 87 dossiers déposés pour 40 dossiers retenus dont 25 projets pour un financement global dont 14 dont le projet a été validé complètement et 15 pour un financement uniquement axé sur l'ingénérie

* Dossier de Perpignan :
° retenu dans les 14 dossiers bénéficiant d'un financement global. La commission a validé le projet de la ville tel qu'il avait été proposé

° Analyse du projet :
- le projet est localisé sur le quartier de la gare qui compte environ 3700 logements
- le périmètre d'intervention est stratégique puisque le quartier de la gare occupe une position centrale entre deux pôles majeurs du projet urbain de la ville de Perpignan : le coeur historique et le futur quartier de la gare rénovée. Pour autant, ce secteur présente tous les symptômes d'un quartier en basculement.
- Le pré-programme d'action est ambitieux (il sera affiné au début de l'année 2010) puisqu'il décline une série d'actions permettant de traiter

# la question du bâti (réhabilitation du parc privé par le biais des crédits ANAH)
# du développement d'une offre de logements diversifiée favorisant la mixité sociale (production de logement social)
# la requalification des espaces publics
# la relance du commerce et des équipements de proximité
# la question de la mobilité : à titre d'exemple, la réalisation de la ligne TCSP qui va notamment permettre la requalification de l'avenue du Général de Gaulle doit démarrer en 2010. On voit bien l'articulation des politiques portées par la ville et PMCA
# globalement, ce projet devrait générer environ 67 000 000 € de travaux
- Ce projet s'inscrit complètement dans les orientations de Perpignan Méditerranée
# Puisqu'il répond aux enjeux du PLH
# Puisqu'il répond parfaitement à la démarche de développement durable. En effet, au travers des actions relatives à la mobilité, l'économie, au bâti et à la requalification des espaces publics l'ensemble des piliers du développement durable seront mobilisés.

° Calendrier : démarrage en 2011 pour une période de 7 ans

* Rôle de Perpigan Méditerranée dans le dispositif :
° Gestion des crédits déléguée par l'ANAH dans le cadre de la convention de gestion déléguée voire de ceux liés au LLS
 

Plus d'articles...