Principales dispositions du projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'Ecole de la République

- Programmation de 60 000 postes sur 5 ans, avec priorité au primaire (+ 7000 postes pour la "plus de maîtres que de classes" dans les zones défavorisées ;

- Mise en place d'une nouvelle formation des enseignants : création des Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education (ESPE) ;

- Accueil des enfants de moins de 3 ans en maternelle, prioritairement dans les zones ayant un environnement social défavorisé ;

- Enseignement moral et civique de l'école primaire au lycée ;

- Enseignement artistique et culturel tout au long de la scolarité ;

- Langue vivante obligatoire dès le cours préparatoire ;

- Education aux outils du numérique ;

- Socle des connaissances étendu à la culture ;

- Création d'un conseil supérieur des programmes ;

- Réaffirmation du collège unique avec limitation du recours à l'alternance ;

- Notation "positive" des élèves ;

- Redoublements "exceptionnels" ;

- Liens école-collège : renforcement de la coopération ;

- Création d'un Conseil supérieur des programmes qui formulera des propositions sur les enseignements dispensés aux élèves et d'un Conseul supérieur d'évaluation du système éducatif. Suppression du Haut Conseil de l'Education.

- Fonds d'aide aux communes pour la réforme des rythmes scolaires (seule disposition sur la réforme des rythmes, celle-ci ayant été adoptée par décret)