L'action de François Calvet

Déclaration de François Calvet à l'annonce du décès de Jacques Bouille

Dès 7 heures, dimanche 24 mai, le Préfet des Pyrénées-Orientales m'informait du décès de Jacques BOUILLE retrouvé pendu dans sa cellule.

Je m'incline devant l'homme, je pense à ses proches et notamment son épouse et ses enfants aujourd'hui dans la douleur ; je leur présente mes plus sincères condoléances.

Jacques BOUILLE était incarcéré depuis près de six mois et se demande de liberté provisoire avait été dernièrement rejetée.

Ce suicide en prison pose inévitablement la question de la durée de la détention provisoire en matière de délits commis sur des biens. Elle devrait être limitée à trois mois. Cette question de la détention provisoire avait été au coeur des débats de la Commission d'enquête d'Outreau où certains acquittés avaient passé jusqu'à 36 mois en détention provisoire.
 

Inauguration du 21ème Salon des Arts au Soler

Samedi 16 mai dernier à 18h00, François CALVET a inauguré le 21ème Salon des Arts à l'Espace Martin Vivès accueillant ainsi les 79 artistes parties prenantes à l'opération.
Parmi eux, était présente l'invitée d'honneur, Maria TORDO, artiste peintre dont la renommée tient à l'originalité d'un talent sachant "faire parler" les ressorts de notre quotidien autant que les univers les plus féériques.
Avec ses trois salles entièrement habillées par les fruits de l'imagination des artistes, dont notamment les quatre lauréats, Sylvie CANAL, Lil DUPEUX, Thérèse MACHET et Claudine LENGAGNE pour la sculpture, l'Espace Martin Vivès n'aura jamais si bien porté son nom.
Ainsi, François CALVET a tenu à s'exprimer en ces termes devant un public nombreux :

"21 ans déjà et tant de talents exprimés, édition après adition, dans le cadre du rendez-vous annuel que vous donne notre "Salon des Arts"...

Il aurait pu y avoir de l'essoufflement ou de la lassitude, tout au moins une perte d'intérêt pour une manifestation réitérée année après année.

Il n'en est rien...Bien au contraire, et pour contredire le dicton, "les années se suivent et ne se ressemblent pas" !

La dimension artistique et humaine de ce Salon des Arts, est toujours aussi évidente mais avec, à chaque fois, les éléments de nouveauté qu'il faut pour attirer et séduire, comme s'il s'agissait d'une éternelle première fois.

Qu'ils soient peintres ou sculpteurs, les 79 artistes présents pour fêter ce 21ème anniversaire du Salon des Arts attisent notre imagination et interpellent notre histoire.
Nous regardons d'un oeil neuf chacune de leurs oeuvres, chaque jeu de couleurs et chaque forme inventée.

Non, décidemment, nous ne sommes ni blasés, ni lassés.
Nous sommes toujours dans cette attente de ce que le "Salon des Arts" va nous apporter : de coloré, de créatif, d'original et de brillant.

Le "crû" 2009 sera donc différent de l'édition 2008 comme cette dernière était différente des 19 qui l'ont précédée...

Bienvenue donc à cette nouvelle naissance, qui plus est dans un site à la mesure de la qualité des oeuvres qui nous sont présentées.

Quoi de mieux en effet que cet "Espace Martin Vivès" pour célébrer, en même temps que ce peintre exceptionnel qui a donné leur vraie beauté à nos traditions locales et notre catalanité, le talent des 79 artistes présents aujourd'hui ???

Ce site "Martin Vivès" est l'écrin qui manquait encore à la pleine valorisation des oeuvres qui nous ont été confiées.
Il y a une transparence et une clarté qui leur donnent, suivant la griffe de l'artiste, une puissance ou une douceur supplémentaires.

Parmi tous ces artistes que je remercie chaleureusement pour leur présence à mes côtés et aux côtés de mon équipe, je tiens à faire une place particulière à notre invitée d'honneur, Maria TORDO, peintre mais aussi cantatrice qui doit sans doute une bonne part de sa renommée à l'exceptionnelle texture et à cette vibration dans chacune de ses toiles, comme si elles chantaient aussi.
Votre présence parmi nous, Maria TORDO, est un honneur.

Parmi toutes les jolies choses qui ont été dites sur vous, parmi les appréciations unanimement élogieuses du milieu des critiques, il est une phrase, tout particulièrement, qui a retenu mon attention. "Voici, avec Maria TORDO, des grands cris de lumière qui sont autant d'appels pour des régions sans frontières et des départs sans limites".

Je le disais tout à l'heure, bien des talents se sont exprimés depuis 21 ans, maintenant.
Certains se sont révélés. D'autres, malheureusement, ont brillé puis sont partis beaucoup trop vite.
Je pense notamment à Corinne MOMPO, peintre et sculpteur vivant à St Estève, que nous avions eu le plaisir d'accueillir l'année dernière et qui avait été l'une de nos lauréates.
Corinne MOMPO nous a brutalement quittés et je ne voulais pas achever mon propos sans saluer sa mémoire et son grand talent.

Je remercie vraiment tous les artistes présents de nous faire partager leur monde et leur notion d'espace. Un grand espace qui glisse et adoucit les angles, parfois trop droits, de la vie...
Comme l'écrivait le philosophe Gaston BACHELARD : "On ne trouve pas l'espace, il faut toujours le construire".

Je veux aussi saluer le rôle de mon adjointe, Marcelle CABANER, dans la mise en place et toute l'organisation matérielle de ce Salon dont la notoriété ne cesse de grandir.

Merci à elle, aux services et agents communaux présents à ses côtés pour garantir la pleine réussite de cette manifestation.

Et puis un grand merci à vosu tous, fidèles à ce grand rendez-vous de l'art et de "la couleur pure" suivant l'expression du peintre Gauguin."



 

l'agenda du député

Mardi 12 mai dernier, de 18h30 à 20h30, en compagnie de ses collègues députés du Sud, François CALVET a assisté à la préparation du journal télévisé de TF1 dans les locaux de Boulogne-Billancourt. Il a ainsi pu saluer Laurence FERRARI, Evelyne DHELIAT, présentatrice météo.





Jeudi 14 mai dernier, François CALVET a été convié par les chefs d'entreprise de Saint-Charles à un tour d'horizon des grands dossiers du département, au premier pla, desquels la ligne TGV et ses incidences.

Samedi 16 mai dernier à 11h00 : Présence de François CALVET à l'inauguration des salles associatives à Pollestres. Daniel MACH a donné le nom d'Arthur CONTE à ces salles. C'est sa fille, Dominique BONA, grand écrivain, qui est venue dévoiler la plaque.







Dimanche 17 mai dernier : Assemblée Général du Souvenir Français à Saint Féliu d'Avall

Lundi 18 mai : Visite du 1er chantier des Pyrénées-Orientales qui s'inscrit dans le plan de relance, en présence du Député Jean-Marc ROUBAUD, chargé du suivi de l'avancement des actions du plan de relance, et de Monsieur le Préfet.

 

François Calvet écrit à Christian Bourquin

Dans un courrier en date du 14 mai, François CALVET a tenu à s'adresser à Christian BOURQUIN en ces termes :

"Monsieur le Président,

J'ai lu l'article dans lequel vous critiquez, pour la enième fois, les investissements de l'Etat sur la RN 116, ignorant d'ailleurs que plus de 50 millions d'euros de travaux sont en cours de réalisation, notamment sur la portion la plus difficile entre Villefranche et Mont-Louis, qu'l s'agisse des créneaux de dépassement, ou de la réfection de l'ensemble des ouvrages d'art et de la mise en sécurité des falaises.

C'est une avancée considérable car depuis 1986, date du recalibrage de la RN 116, il n'y a jamais eu autant de travaux.

Je vous ai sollicité à plusieurs reprises, ainsi que le Président du Consei lRégional, pour participer au financement de la section Ille-Prades et de la déviation de Joncet.

La participation du Conseil Général et du Conseil Régional permettrait d'accélérer considérablement la mise à deux fois deux voies de cet itinéraire et faciliterait l'ouverture de notre arrière pays au développement économique qu'il mérite.

Alors pourquoi ne pas unir les efforts des deux collectivités pour proposer à l'Etat un plan de relance commun qui, lui, serait d'une envergure historique et assurerait des marchés conséquents à nos entreprises du bâtiment et des travaux publics.

Je vous invite à vous rapprocher de vos collègues dans d'autres départements qui ont déjà fait cette démarche en participant à hauteur de 30 à 40% du financement de leurs routes nationales parce qu'il s'agissait là d'un intérêt majeur pour les populations et le développement économique.

Il me serait donc agréable que vous-même et Monsieur le Président de la Région, vous puissiez vous joindre à nous pour aller plaider cette cause chez Monsieur le Premier Ministre".

Synthèse des Etats Généraux de la Dépense Publique

Voici la fiche de synthèse des propositions recueillies lors de la réunion du 21 avril dernier organisée par François CALVET et sur la base des 80 réponses reçues suite à l'envoi effectué auprès d'un certain nombre d'habitants de la 3ème circonscription :

Propositions d'ordre général et récurrentes :

Proposition Nombre de propositions allant dans ce sens
Rationalisation de la carte des collectivités territoriales (échelons, organisation...) 25
Création de véritables régions européennes
Simplifier les circuits comptables des subventions (commune, département, région, Europe) en créant un seul point de départ des dossiers
Supprimer les communes de moins de 100 habitants ou de moins de 500 habitants

 
 
Encadrement des dépenses des collectivités territoriales - Dépenses Etat 32
Suppression des avantages accordés à certaines entreprises publiques (EDF, SNCF) : retraites, billets gratuits
Toute décision publique doit faire l'objet d'une évaluation complète par un organisme indépendant de l'Etat
Favoriser le transport par rail en surtaxant le transport routier
Suppression de l'ISF
Réduire l'écart entre les plus hauts et les plus bas salaires
Réduire les parcs automobiles
Réduire les dépenses de communication
 
Clarification des missions de l'Etat et des collectivités territoriales, simplification de l'organisation 15
Suppression des sous-préfets
Création d'universités privées
Noter les enseignants en fonction des résultats
Revoir la politique pénitentiaire - Sortir les détenus pour leur faire exécuter des tâches utiles à la société
Faire payer des impôts à tout citoyen bénéficiant de l'ensemble des moyens mis à sa disposition par la collectivité
Revenir à du protectionnisme
 
Contractualisation des fonctionnaires X

 
 
Alignement des retraites dans la fonction publique sur le régime général 1
L'Etat doit s'engager sur la distribution d'un revenu minimal vitale et non plus sur un pourcentage par rapport aux derniers revenus. Cela inciterait les personnes à travailler plus longtemps et à préparer leur retraite.
L'argent économisé par l'Etat irait à la formation des jeunes, car la force d'une nation, c'est la jeunesse
 
Remise à plat des subventions allouées à certains organismes (syndicats, associations..) 7

 
 
Rationalisation du nombre d'élus, du régime de leurs indemnités..."mesures symboliques" de la part des élus dans un contexte de crise... 8
Imposer que tous les mandats soient calqués sur celui du Président de la République : 2 mandats non renouvelables
 
Etablir l'incompatibilité entre une poste de fonctionnaire et une fonction électorale X

 
 
Revalorisation du travail parlementaire en matière de contrôle de la dépense publique (création d'un "national audit office"...) 4

 
 
Renforcement des pouvoirs de la Cour des Comptes, donner une droit de suite à ses rapports... 7
Création d'une commission départementale de contrôles des dépenses publiques dont les membres ne seraient pas des élus, mais nommés par le Préfet. Il pourrait contrôler les syndicats, les associations, les petits organismes publics. Le rapport serait envoyé soit à la Chambre Régionale des Comptes, soit au Procureur.
Cette commission pourrait être saisie par un citoyen ou par un élu.
 
Sanctions contre la fraude sociale, renforcement des contrôles, RMI, allocations... 27
Remboursement des frais hospitaliers si présence sur le territoire français depuis plus de 5 ans.
Suppression des allocations après le 3ème enfant.
 
Application de la "règle d'or" comme principe budgétaire : interdiction de voter un budget en déficit... 1

 
 
Rationalisation du parc des HLM (vente, attribution des logements...) 2
Il faut rétablir la confiance entre le bailleur et le locataire. Si le locataire ne paie pas son loyer, il doit être suivi par une commission pour trouver une solution. Si le bailleur loue un logement insalubre, on doit lui imposer de le rénover.
 
   
Plus d'articles...